Pour faire Démocratie… Faut des Démocrates.

[Plusieurs dimensions existent autour de la lutte pour le retour à la République au Togo ; une lutte indéniable et inaliénable pour la dignité des femmes et des hommes de la « Terre de nos aïeux » que nous avons le devoir de laisser en mieux aux générations futures.]

Voilà qu’une dimension spécifique que nous avons fini par évacuer de nos esprits demeure : l’impossibilité de refaire confiance au régime et s’asseoir avec lui pour une sortie de crise au seul profit du Togo.

Effectivement, plus personne ne croit à cet aspect des choses après des dizaines de dialogues au Togo. Personne! Oui, le pays en est arrivé là que la « Paix des Braves » ne peut plus y être envisagée raisonnablement. C’est Triste! Tant de gens se sont sacrifiés à cette dimension du rapprochement républicain qu’ils y ont laissé leur peau politique ainsi que leur honneur.

C’est à croire qu’au Togo, et comme un acteur du régime l’avait dit, ouvertement déclaré sur un plateau de télévision d’ailleurs, c’est à croire qu’il va falloir passer par une confrontation pour en arriver à l’évidence de la sortie de la dictature soixantenaire, de père en fils. Ce régime ne mérite pas toujours la confiance des Togolais; ce n’est donc pas pour rien que ce régime est celui d’une mafia: un État possédé par des intérêts obscurs selon des conditions obscures…

Si la mafia a un pays en Afrique, c’est malheureusement le Togo, dixit Eva Joly l’ancienne juge française, Norvégienne née Gro Eva Farseth. Tout y est fait, dans ce Togo, pour accentuer cette dimension mafieuse du pays ; le dernier « conseil des ministres » des usurpateurs consacrant encore le développement de l’aéroport de Niamtougou. En réalité un aérodrome servant toujours aux trafics de tous genre et espèce.

Démocratie comme ascenseur

Mais… C’est toujours en diagnostiquant, en rappelant le mal togolais et ses ramifications externes que nous saurons y agir, fortement comme AGIR. Nous n’avons pas de choix. Personne ne fera le Togo de Démocratie à notre place. Tout comme personne ne nous avait imposé la Démocratie par ailleurs. La Démocratie est la destinée assignée au Togo, comme elle reste encore le promontoire et l’ascenseur des peuples vers l’horizon de leurs capacités.

Tout simplement, les gens, les nôtres, des Togolais ont perverti l’Idéal de Démocratie après l’avoir bien inscrit dans leur Constitution autant en 1992 qu’en 2019. Les mêmes acteurs politiques d’une génération à l’autre n’étaient donc que des amateurs en Démocratie, des incompétents en Démocratie; ils étaient tout, sauf des Démocrates en Démocratie.

Incapables de lire leur propre Constitution, pour ceux de l’Opposition en quête du changement politique; ceux-là qui avaient écrit ou inspiré cette Constitution, l’épine dorsale d’une nation à faire renaître. Incroyable! Incapables de savoir que la Démocratie exige la publication des résultats, Bureau de Vote par Bureau de Vote, c’est-à-dire au plus petit niveau du vote citoyen, « l’infraniveau » dit-on. Pendant des années, toutes ces personnes ont fait l’incongru de diverses manières… Lorsque vous ne connaissez suffisamment pas ce que vous recherchez, vous ne saurez jamais ce que vous trouvez et encore moins les occasions pour y parvenir.

C’est un sujet en soi que d’expliquer de nouveau comment l’opposition togolaise ne connaît pas la Constitution du Togo et son idéal infalsifiable qu’est la Démocratie. Cette Opposition fait prévaloir et elle agit en conséquence des petites lois et des menus règlements au détriment de la fondamentale Constitution togolaise. Ahurissant, tous juristes qu’ils sont pour la plupart…

Démocrate comme compétence

Incroyable, comment l’incompétence politique a tué l’intelligence politique au Togo… Les géniaux fondateurs de ce pays devaient se retourner mille fois dans leur tombe. Incroyable! Si ce n’est pas de l’incompétence, tous ces Adowuinon et gens bizarrement saugrenus ne devraient même pas se bousculer pour aller aux fameuses élections régionales dans ce même pays, le Togo des Eyadema-Gnassingbé.

La Démocratie et ses conditions précèdent les élections; ce n’est pas le contraire et c’est même la résultante démonstrative des derniers 30 ans de vie politique au Togo, de surcroît. Les élections ne font pas la Démocratie; les élections ne génèrent pas la Démocratie. Les élections viennent conforter la Démocratie partout. C’est cela que tout Démocrate serein doit apprendre aux politiques togolais désormais.

Qu’importe que vous soyez constitutionnaliste, économiste ou simple citoyen, doté d’un bon sens, menuisier ou mécanicien, médecin sociologue, politologue, infirmière, tailleur, carrossier, enseignant ou vendeur ambulant, étudiant ou zémidjan dites aux politiques de l’opposition togolaise surtout, que la Démocratie et ses conditions universelles de base précèdent les élections, singulièrement lorsque l’on a à faire à un régime mafieux militaro-clanique violent et obsolète de 60 ans…

Voilà la réaction petito-grande, le contrecoup minimax, que la vidéo du compatriote Romaricson Alognon, Allemagne, a suscité en moi et fait remonté de mes entrailles, autour d’un Togo livré à la prédation universelle du fait de l’incompétence avérée de celles et ceux qui y ont la politique pour métier. Il faut des Démocrates résolus pour que la Démocratie togolaise naisse, prenne racine et donne fruits.

Nous y arriverons… Et il est déjà demain pour faire le Togo de Démocratie qui doit prévaloir sur la partisanerie maladive, l’incompétence et la complaisance…

PSA
Québec, Canada
21 mars 2022

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.