Porte entrouverte

L’opposition n’est pas hostile à un dialogue politique, mais pas pour le moment. C’est le message adressé mardi par le secrétaire à la communication de l’ANC, Eric Dupuy, après l’annonce faite par le gouvernement.

‘La série de mesures prise lundi par le gouvernement pour un retour au calme dans le pays, n’est que du dilatoire », estime M. Dupuy.

Selon lui, la levée du contrôle judiciaire qui pesait sur Jean-Pierre Fabre, le chef de l’ANC – une décision prise par la justice – ‘prouve que l’affaire des incendies, n’est pas une affaire judiciaire mais une affaire purement politique’.

Le responsable de l’ANC réclame que cette mesure s’applique aussi à Zeus Ajavon et Jean Eklou. Il exige aussi la libération de 6 autres personnes en détention pour leur participation présumée aux incendies des marchés de Lomé et de Kara en 2013.

Concernant le dialogue proprement dit, Eric Dupuy affirme que l’opposition ‘n’est pas encore prête’. Et l’opposant de conclure : ‘Il faut que Faure Gnassingbé apprenne à respecter le peuple. A partir du moment où ce respect sera avéré, nous penserons au dialogue’.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.