PNP Kara ne se mobilisera que le samedi, contraintes administratives obligent

« Kara n’est pas intéressée par ce qui se passe », arguait dans une de ses récentes sorties, Yark Damehame, ministre de la Sécurité et de la Protection civile. Derrière cette déclaration, des agressions sont orchestrées contre toute rencontre politique de l’opposition à Kara. Le gouvernement ayant promis cette fois de remédier à cette situation, le parti rouge veut mobiliser dans cette ville.

C’est donc cette semaine que le Parti National Panafricain (PNP) a programmé entamer les mobilisations dans la ville présidentielle (Kara à 450 Km de Lomé la capitale).

Initialement prévues pour avoir lieu les 14 et 16 Décembre, un communiqué des responsables locaux du parti rouge à Kara informe les militants que les négociations auraient seulement réussi à retenir la journée du samedi 16 Décembre pour les manifestations à Kara.

La marche aura pour point de rassemblement les affaires sociales de Kara et comme chute le CEG Kara-Tomdè.

Le parti compte sur les médias nationaux et internationaux, les associations de défense de droits de l’homme et l’opinion pour témoigner du caractère pacifique du mouvement.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la série des manifestations organisées par la coalition des 14 partis de l’opposition pour cette semaine, notamment les 13,14 et 16 Décembre.

Les leaders de l’opposition ont à moult reprises manifesté leur volonté d’aller manifester en personne à Mango, Kara et Sokodé, vu l’ampleur de la répression contre les populations dans ces régions. Mais le gouvernement décourage avec la dernière rigueur cette idée selon des indiscrétions.

Aucune manifestation politique, n’a encore réussi à Kara depuis le 13 Août.

A. Lemou

Source : www.icilome.com