Périodes des fêtes de fin d’année : Attention aux produits alimentaires et agroalimentaires sur les marchés!

La liquidation de certains produits de qualité douteuse est un phénomène observé souvent pendant les périodes des fêtes de fin d’année. En cette veille de la fête de Noël et du nouvel an, le risque n’est pas exclu. Dans les achats, le consommateur est appelé à plus de vigilance.

Les fêtes de fin d’année s’annoncent. Au marché, dans les rues et aux abords des bar-restaurants, les ventes occasionnelles sont déjà au rendez-vous. Les étals sont créés pour la circonstance et le porte à porte ne manquent surtout pas.

« Moins chers » ou encore « liquidation ». C’est sous ce vocable qu’on reconnait ces produits. Des commerçants véreux ont l’habitude de déverser sur le marché des boissons déjà périmées, des biscuits dont les emballages ont été revus, ou dont les dates de péremptions sont falsifiées voire difficilement lisibles.

Cette année, il est certain que ces produits inondent à nouveau le marché. Peut-être qu’ils sont en attente dans les magasins. Peut-être qu’ils finissent déjà dans les plats de certains consommateurs non-avisés. En tout cas, c’est le lieu d’en appeler à la vigilance de la population.

Au Togo, la mise sur le marché ou l’exportation des denrées alimentaires et des produits agroalimentaires ne sont plus possibles selon le bon vouloir des entreprises et des opérateurs économiques. Elle est conditionnée par l’obtention d’un certificat de salubrité qui atteste la bonne qualité des produits confirmant qu’ils ne présentent aucun danger pour le consommateur. Ainsi en a décidé depuis le ministère du Commerce.

L’« agrément sanitaire », c’est le nom du document. Il est délivré à la suite d’une demande adressée au ministère en charge du Commerce. Le ministère devra attendre un rapport aussi bien de l’Institut togolais de recherche agronomique (ITRA) et de l’Institut national d’hygiène (INH) avant de délivrer le précieux sésame.

Mais malgré cette contrainte, les commerçants indélicats continuent toujours de contourner les protocoles.

Edem (Stagiaire)

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.