Pénurie de carburant à Lomé

S’approvisionner en carburant à Lomé relève du parcours de combattant. Dans les stations-services, de longues files de véhicules et motos sont observées. La population s’en désole.

Le carburant devient rare à Lomé et à l’intérieur du pays. Dans certains points de vente, on vous fait signe de retourner car ils n’en ont pas. Dans les stations-services qui servent encore, ce sont de longues files d’attente. Certains expriment leur ras-le-bol face à cette situation.

« Il y a pénurie de carburant, c’est la seule chose que nous savons. A part cela, nous ne savons rien de la situation. Regardez cette longue file d’attente. Cette situation fait la part belle aux vendeurs d’essence frelaté qui ont augmenté le prix du litre. On risque d’augmenter le prix du litre au niveau des stations-services également et ce serait insupportable », s’en indigne Ayao, conducteur de moto-taxi.

Chez les vendeurs de « boudè » (essence illicite, ndlr), le prix du carburant vas de 1000 fr cfa à 1200 francs, raconte-t-on dans la rue.

Pour le moment, aucun communiqué officiel du gouvernement n’est sorti pour clarifier l’opinion. Les supputations vont bon train…

Edem (Stagiaire)

Source : www.lomechrono.com