Pénurie de carburant à Lomé : scènes de colère à Agoè

131

« Calmez-vous, tout le monde sera servi » ; « veuillez respecter la queue s’il vous plaît » ! Un pompiste débordé d’une station d’essence d’Agoè criait ainsi, face à une foule de clients en colère. Il sonnait 22h ce jeudi à Agoè. Et pour cause, la journée aura été marquée par une pénurie de carburant, constatée dans toute la ville de Lomé.

Dans la matinée, certaines stations ont même refusé de servir du carburant. D’autres ont informé d’une rupture de stocks. À en croire certains clients, cette situation a débuté depuis la soirée du 11 septembre.

Nouvelle augmentation en vue ou simple perturbation dans la fourniture du carburant ? Les spéculations et commentaires allaient dans tous les sens. Ce qui faisait objet de vifs débats dans la file d’attente. Pendant ce temps, une autre partie de la clientèle, impatiente de se faire servir, semait le désordre, dans cette station d’Agoè.

Rupture de stocks ou hausse en vue du carburant?

Selon les sources officielles, il s’agit d’un « problème d’approvisionnement ». Pour les vendeurs à la sauvette, l’occasion était trop belle pour ne pas la saisir. Ainsi, « le litre est passé de 600 à 1000 FCFA aujourd’hui, heureusement que cette station sert au prix fixe, je préfère attendre dans la file », a déclaré l’un des clients sur place.

« On a entendu à la radio que la situation serait rétablie pour l’après midi, voilà qu’il fait nuit et aucune autre station à part celle-ci dans les environs », ajoutait une cliente en colère.

Cette situation a perturbé le déplacement des usagers durant la journée. Même tard, au-delà de 22h de la nuit, on pouvait encore distinguer des clients arrivés tout en poussant leurs motos.

Clément GADO

Source : Focus Infos

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here