Pascaline Amaglo, Miss Togo Diaspora 2017 veut favoriser l’éducation des enfants au Togo

168

L’association Miss Togo Diaspora créée en mai 2016 en France a dévoilé lundi, au cours d’une conférence de presse à Lomé, le projet social de sa toute première miss 2017, Pascaline Amaglo. L’ambassadrice de la solidarité de la diaspora togolaise, élue en février 2017 dernier, propose le projet « Un livre, un avenir ». Ceci pour favoriser l’éducation des enfants togolais avec une attention spéciale à l’endroit des enfants habitant en zones rurales afin de leur faciliter l’accès au savoir et à la culture.

Ce projet social vise à combler les nombreux besoins qualitatifs et quantitatifs en matériel didactique dans les établissements scolaires du Togo. Il se traduit par la création ou la réhabilitation des bibliothèques. Et chaque bibliothèque sera composée de 400 à 500 ouvrages.

Selon la miss Pascaline Amaglo, deux villages togolais identifiés avec le partenaire, l’ONG Aimes-Afrique du Dr Michel Kodom seront les bénéficiaires dudit projet. Il s’agit de Komakondji dans le Kloto et de Djégbakondji dans Lavé.

A travers son projet « Un livre, un avenir » qui sera mis en exécution courant ce mois d’août, la Miss Togo Diaspora 2017 attend offrir l’occasion aux élèves d’aller au-delà de ce qu’on leur enseigne à l’école: approfondir leur connaissances, leur savoir et connaitre leur histoire.

«Mon projet social consiste à créer ou réhabiliter des bibliothèques en zones rurales à proximité des écoles primaires. Ceci pour offrir un accès à la culture aux enfants. Donc apporter des connaissances historiques, géographiques ou littéraires surtout pour une maitrise de la langue française. Également, ce que je souhaite apporter, c’est un côté panafricain afin de valoriser les auteurs du continent. Des personnalités importantes que les enfants doivent connaitre dès le bas âge afin qu’ils puissent s’identifier très tôt à ces personnalités qui ont fait des choses importantes dans l’histoire de l’Afrique», a souligné Pascaline Amaglo.

Et d’ajouter: « Le livre c’est un concept qui me ressemble. J’ai grandi avec les livres, je me suis débrouillée avec les livres. C’est ce qui m’a forgée. C’est avec les livres que je me suis instruite. Et je pense que c’est quelque chose d’importante, dans le sens où la parole peut s’évaporer, mais l’encre va rester. C’est l’encre qui sera transmise de génération en génération».

Notons que le projet sera exécuté en collaboration avec l’ONG Aimes-Afrique.

La Miss Togo Diaspora est une initiative de l’association Miss Togo Diaspora (MTD). Créée en mai 2016, la MTD est une association à but non lucratif œuvrant dans le cadre de la solidarité et de la culture. Basée en France et présidée par Déborah Bassuka, Miss Togo 1999, la MTD se veut un catalyseur de compétences, avec pour ambition de mettre en avant l’engagement de la diaspora togolaise souhaitant œuvrer de manière concrète pour le Togo.

Pour ce faire, elle organise une rencontre annuelle festive à l’échelle internationale qui permet de lever des fonds capable de soutenir le projet social de la Miss Togo Diaspora.

L’année prochaine, l’association ambitionne couronner, pour la première fois un Mister Togo Diaspora, porteur d’un projet culturel.

KG

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here