Paris : la Lonato annonce des changements dans les jeux à partir du 1er juillet

0
206
Paris : la Lonato annonce des changements dans les jeux à partir du 1er juillet

(Togo Officiel) – Au Togo, la Loterie nationale, entité détenue à 100% par l’Etat, va changer son environnement de jeux de Loto à partir du 1er juillet prochain. C’est ce qu’a déclaré jeudi 29 juin, le directeur général de la société, Essowè Barcola, lors d’une réunion d’informations à Lomé avec les médias. 

Concrètement, cette réforme, qui s’inscrit en cohérence avec la volonté d’amélioration des services et de modernisation de l’écosystème des jeux, aura des répercussions sur les principaux aspects de jeux. 

3e15f3c L

De nouveaux serveurs et machines, davantage de points de jeu sur le territoire

Dans le détail, la première salve d’innovations concerne spécifiquement l’environnement de jeu. Deux nouveaux serveurs de production, “de dernière génération” ont été acquis dans le cadre du processus de modernisation. Leur rôle, “accélérer le traitement de données”, et permettre le remplacement des 858 machines de jeu actuellement en activité, par de nouvelles, “plus rapides et faciles à utiliser pour les opérateurs”. 

Avec ces nouveaux serveurs, nous pourrons déployer progressivement jusqu’à 5.000 terminaux, d’ici les cinq prochaines années”, explique le DG. Justement, le réseau de vente va s’étendre désormais, “pour couvrir tout le territoire”.

Des tirages tous les jours  

Pour s’adapter à ces nouvelles capacités de production, les tirages hebdomadaires subissent également des innovations.  

De 4, ils sont portés à 12 (introduction de 8 nouveaux), avec désormais 2 tirages par jour. Surtout, précise la Lonato, “les tirages se feront 5 minutes après la clôture des ventes, au lieu de 3 à 4 heures après la prise des enjeux comme cela se faisait habituellement”.  

Un gain de temps qui, s’il permet de faire passer la Lonato dans une nouvelle dimension vis-à-vis de ses homologues de la sous-région, permettra surtout de lutter contre “les sous-marins“, nom donné aux opérateurs illégaux et clandestins qui proposent des paris aux populations et collectent frauduleusement de l’argent.    

Nouveaux types de paris et gains 

Les réformes s’attaquent enfin aux types de paris, avec l’introduction de nouvelles propositions aux populations, et de nouvelles chances de gain. 

La mise minimale est également ramenée de 300 à 100 FCFA, afin de “permettre au plus grand nombre de jouer”, explique-t-on. 

Quant à la collecte des recettes, elle se fera désormais par des canaux digitaux, informe la Loterie. Des partenariats ont été signés dans ce sens avec des opérateurs (Togocom, Moov, Coris Bank, Ecobank et La Poste), afin de “minimiser le risque de maniement des espèces” d’une part, et assurer, de l’autre, “l’ouverture en permanence des points de vente”, détaille Essowè Barcola. 

Quant aux gains, “ils pourront désormais être encaissés dans n’importe quel point de vente sur le territoire, quel que soit le lieu de mise”, dans un délai de 7 jours néanmoins au lieu de 14 auparavant. 

Vers une politique de jeux responsable et une “digitalisation totale”

A moins de six mois de la nouvelle année, le cap est déjà fixé. Pour 2024, l’entité ayant le monopole de l’organisation et de l’exploitation des jeux de hasard dans le pays envisage de promouvoir une politique de jeux “beaucoup plus responsable”, et accélérer sa transformation digitale, conformément aux ambitions fixées dans la feuille de route gouvernementale. 

Pour rappel, la Loterie Nationale Togolaise créée en 1966, est dotée depuis 1990 d’une gestion de type privé.

Source : RepubliqueTogolaise.com