Opposition togolaise: un collabo de plus pour Faure Gnassingbé

120 partis politiques pour une superficie de 56.600 km2, plus qu’en Grande Bretagne, aux Etats-Unis ou en Espagne. Oui, les formations politiques poussent comme des champignons au 228. C’est le business qui marche « faure » au Togo.

Le pays vient d’enregistrer deux nouveaux partis politiques en l’espace d’un mois. On dirait qu’il y a une concurrence sans précédent entre les partis politiques et les églises au royaume des « Gnass ».

A LIRE AUSSI: Agbéyomé désormais libre de tout mouvement… hors du Togo

Le pays est chaud et chacun cherche des moyens pour pouvoir joindre les deux bouts et les moyens les plus faciles au 228, c’est de créer une église ou un parti politique.

Le dernier qui vient de faire son entrée sur la scène s’appelle l’Union Panafricaine pour la Démocratie et pour le Changement (UPDC), présidée par un certain Docteur Apla Komlan, Enseignant-chercheur à l’Université de Lomé. « Nous n’avons pas créé cette formation politique gratuitement. Nous l’avons créée d’abord pour impacter la scène politique nationale et internationale. Vous aurez pu constater que depuis un certain moment, la démocratie est en panne dans notre pays. Nous voulons à partir de cette formation politique impliquer les jeunes et les femmes dans la vie politique. Leur donner une formation pour qu’ils puissent assumer véritablement leur mission. C’est un parti politique qui veut interpeller le Chef de l’Etat pour qu’il accorde une priorité aux jeunes et aux femmes dans la vie politique au Togo », a-t-il expliqué.

A LIRE AUSSI: Qui est vraiment Sébastien Nadot, le député qui tient tête à Faure ?

Entre nous, si ce n’est seulement que pour interpeller le chef de l’Etat sur un certain nombre de choses, l’implication des jeunes et femmes dans la vie politique, entre autres, a-t-on besoin de créer un mouvement politique pour gonfler le nombre de partis qui existent déjà au 228 mais qui pour la plupart ne sont que de nom ?

Pis, le « new comer » a laissé entendre qu’il veut collaborer avec « Faure-vi » himself. « Nous ne venons pas chasser ceux qui sont au pouvoir. Notre ambition est de plutôt travailler avec eux dans l’intérêt de tous les Togolais », a-t-il martelé. Bienvenue dans le mangeons-club ! Le jeune doyen n’est-il pas en train de préparer les prochaines échéances comme cela en faisant sortir des pseudo-opposants de partout ? En tout cas, nous déposons nos yeux pour en juger le moment venu.

Liberté N°3333

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.