On touche le fond

143

Si le gouvernement suspend le processus électoral, nous suspendrons les manifestations.

Tel est le message de la coalition de l’opposition qui a annoncé mardi la reprise des marches de protestation du 20 au 24 mars prochains.

Les arguments des opposants ont de quoi faire sourire. Ils illustrent en tout cas leur amateurisme et l’absence de sérieux pour parvenir à des avancées dans le cadre du dialogue politique.

Un dialogue d’ailleurs bien hypothétique. Après deux rounds de discussion, plus rien.

Depuis le début de la crise en août dernier, cette coalition hétéroclite n’a qu’une idée en tête, chasser du pouvoir le président Faure Gnassingbé. Le plus vite sera le mieux, ou au pire en 2020. Puis prendre sa place sans recourir à un processus électoral démocratique.

Il ne faut pas être grand expert en sciences politiques pour le comprendre.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here