Olympio culpabilise Gnassingbé pour le manque d’Alternance au Togo Featured

232

Nathanael Olympio, le président par intérim du Parti des Togolais s’est de nouveau prononcé sur l’état de la vie politique du Togo dimanche sur radio Pyramide. M. Olympio qui accuse Faure Gnassingbé et son parti politique de toujours tirer les ficelles de la manipulation, soutient que le Togo n’est pas une démocratie.

Dans son argumentation de plus d’une heure de temps, Nathanael Olympio estime que s’il y a quelqu’un et un parti qui sont contre l’Alternance politique, c’est Faure Gnassingbé et UNIR.

« Le système togolais est un système qui se voile et se drape de démocratie mais en réalité est un autoritarisme qui fleurte avec la dictature. Nous sommes dans des pratiques de dictature, c’est la réalité », affirme le Président du Parti des Togolais.

Revenant sur la lutte pour l’alternance et l’engagement de son parti pour cette cause, il soutient qu’il s’agit d’une lutte à nécessité absolue, et avise de sa délicatesse au risque de ne pas remplacer une dictature par une autre. Pour que cela n’arrive pas, il faut que les dispositions soient prises pour assurer une bonne alternance.

« Aucune structure n’est de nature à régler les problèmes actuels du Togo. Tant que les hommes qui animent ces structures-là n’auront pas la pleine conscience de la neutralité et d’équité dans la  gestion de la chose publique, nous serons toujours dans la préoccupation », a-t-il expliqué.

Nathanael Olympio demande par ailleurs Faure et son régime d’arrêter leurs « manipulations des institutions et des textes » pour que le Togo aille mieux pour tous les togolais.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here