Non aux dogmes importés !

195

Près de 20 chefs d’Etat africains parmi lesquels le président du Togo Faure Gnassingbé ont assisté vendredi au stade national d’Amahoro à Kigali à l’investiture de Paul Kagame.

Le président du Rwanda a été réélu début août pour un troisième mandat.

‘Chaque pays africain doit faire face aux efforts destinés à nous faire vivre en des termes fixés par d’autres », a déclaré le chef de l’Etat. ‘Ils demandent que nous remplacions des systèmes qui fonctionnent bien pour nous par des dogmes dans lesquels leurs propres peuples perdent rapidement foi », a-t-il ajouté lors de son discours d’investiture.

Le Togo et le Rwanda entretiennent des relations particulièrement étroites. Le succès de la politique de développement conduite par M. Kagame est une référence pour les autorités de Lomé.

Energie solaire, nouvelles technologies, organisation fiscale, autant de dossiers largement inspirés par ce qui est fait au Rwanda.

Le Rwanda est un exemple. Sa réussite économique insolente, en dépit de l’absence de ressources majeures, son organisation administrative, sa rigueur et son efficacité est enviée par de nombreux Etats.

Afin de devenir comme il le souhaite un pays à hauts revenus d’ici 2050, le Rwanda doit notamment atteindre un rythme de croissance de 10% par an. 

Après avoir avoisiné les 7% de croissance en moyenne sur les 20 dernières années, l’économie rwandaise a ralenti cette année, la faute à une stabilisation du boom de la construction, de mauvaises récoltes et une diminution des réserves de devises due à une hausse des dépenses publiques.

Et pourtant, les observateurs s’accordent à dire que le Rwanda, petit pays enclavé de 12 millions d’habitants à la démographie galopante et possédant peu de ressources naturelles, n’a pas vraiment d’alternative.

Exsangue au lendemain du génocide qui a fait environ 800.000 morts en 1994, le Rwanda s’est taillé sur les vingt dernières années une réputation de pays sûr, bien géré et peu corrompu. 

Le taux de pauvreté a été réduit, les indicateurs de santé sont meilleurs et le Rwanda est après l’île Maurice le pays africain le plus favorable pour faire des affaires, selon la Banque mondiale.

Aujourd’hui, le Rwanda mise sur son avantage comparatif. Une bonne stratégie pour poursuivre son développement.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here