Nicodème Habia renvoyé à Lomé

1466


Cette journée n’a pas été du tout tranquille pour Nicodème Habia, président du parti « Les Démocrates » qui observe depuis plus de deux semaines une grève illimitée de la faim pour réclamer la libération de tous les détenus politiques du pays, et la mise en œuvre effective de la feuille de route de la CEDEAO.

Nicodème Habia est parvenu à traverser la frontière, du côté du Togo. Mais il n’a pas pu le franchir au niveau du Ghana. Après le service d’immigration du Togo, c’est au tour du celui du Ghana de déclarer son incapacité à le laisser entrer sur le territoire ghanéen.

Selon nos sources, le service d’immigration du Ghana, lui aussi, refuse de laisser passer le président de « Les Démocrates ». Et ce, sans aucun motif valable. On se demande ce qui se cache derrière ce refus inattendu, quand on sait que depuis le début de cette histoire, ce sont les autorités ghanéennes qui se préoccupent plus de l’état de santé de Nicodème Habia, et ont même affrété un avion militaire pour l’évacuer d’urgence sur le Ghana.

Selon une source que nous venons de contacter, ce refus du service de l’immigration ghanéenne peut être dû aux propos tenus par le ministre togolais de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame la semaine dernière lorsque, transporté dans une ambulance, les autorités togolaises avaient refusé de laisser Nicodème Habia aller se faire soigner au Ghana.

Selon les informations, Nicodème Habia est actuellement rentré à Lomé.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here