Niamtougou/Baccalauréat 2017: un surveillant expulsé par un chef centre

1345

Les épreuves du Baccalauréat deuxième partie ont débuté depuis lundi sur toute l’étendue du territoire. A Niamtougou, préfecture de Doufelgou, une curieuse scène a eu lieu hier. A en croire des sources, le superviseur du Centre d’écrit un certain Adouna fait preuve d’un zèle hors norme.

Ce mardi, alors que Mr Komlan, un professeur de Français chef d’une salle était en surveillance, le chef centre le somme de quitter la salle sous prétexte qu’il communique avec les candidats. Sans vouloir écouter les faits il a simplement congédié le professeur.

Selon les trois surveillants de la salle, deux des candidats étaient en retard et suivant les instructions, ils ont déposé des rabats sur la table des absents.

« Au moment de la distribution des épreuves, des candidats signalent aux surveillants que l’épreuve n’avait pas été laissée à la place des absents. C’est à ce moment que le Chef salle, M. Komlan répond aux candidats en disant à ceux-ci qu’il ne pouvait pas laisser l’épreuve en l’absence du candidat », rapporte une source.

C’est alors qu’arrive le sieur Adanou qui interpelle le Chef de Salle et le reproche de discuter avec des candidats. Le temps que les autres collègues n’interviennent pour lui donner des explications, il demande à l’enseignant de l’attendre au secrétariat.

Et la source de continuer «à sa grande surprise, le superviseur lui annonce sa suspension de la surveillance et précise qu’il virera des gens même le jeudi et que ces derniers ne toucheront à aucun rond des sous de leur travail précédemment accompli ! ».

Le salaire pour ces jours de surveillance n’est qu’une misère, 18 000 FCFA pour ces cinq jours de travail.

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here