Nécrologie : Christophe Voundoura Katamna s’est éteint

Il a quitté le monde des vivants à l’âge de 81 ans. Un petit retour sur ce qui a été la vie de Christophe Voundoura Katamna, un homme de conviction qui s’en est allé avec toute une batterie de connaissances.

Né à Lomé de parents « Losso » de Niamtougou, Christophe est l’aîné d’une famille de sept (7) enfants. Après l’école primaire chez les Missionnaires, il entre au Lycée Français de Lomé alors que le Togo est encore sous tutelle français. Il opte pour les études scientifiques et passe brillamment un bac « Maths élém ».

Une bourse lui permet de poursuivre ses études en France à Dijon, en classe préparatoire aux Grandes Écoles, où il fut militant à la FEANF (Fédération des Étudiants de l’Afrique Noire en France). Il réussit l’entrée à l’ESCIL (École Supérieure de Chimie Industrielle de Lyon) ; Il en sort avec le diplôme d’ingénieur et est admis au CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) où il travaillera pendant 7 ans. Une thèse de Doctorat d’État couronne ses recherches.

Il est contacté pour travailler sur un projet de cimenterie concernant : le Togo, le Ghana et la Cote d’Ivoire. Il collabore à l’étude de ce projet et se partage entre les bureaux d’études à Genève et plusieurs cimenteries en France. Il s’installe au Togo avec sa famille et met toute son énergie et ses compétences à l’installation de l’usine de CIMAO (Ciment de l’Afrique de l’Ouest). Nommé Directeur Général, il négocie auprès des banques et d’excellents collaborateurs l’épaulent dans cette tâche. L’Usine voit le jour à Tabligbo. La rigueur était la règle chez lui. Faire tourner l’usine et africaniser le personnel était son objectif. L’usine fonctionne envers et contre tout. Mais certains ne le voient de bon œil. Christophe est remercié du jour au lendemain. Il revient en France et se fait naturalisé français. Il renonce à des missions dans de lointains pays. Il retrouve un poste d’enseignement dans une école privée de Lyon.

A cette occasion, le Collectif des Togolais de Rhône-Alpes (CTRA) plus que jamais s’associe à la douleur pour présenter ces sincères condoléances à la famille Katamna et l’assure de ces sentiments les plus affectueux.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.