Nathaniel Olympio : « L’insécurité grandissante au Togo semble être du pain béni pour le régime

180
nathaniel-olympio-l-insecurite-grandissante-au-togo-semble-etre-du-pain-beni-pour-le-regime

Le débat se poursuit autour de la nouvelle loi dite « Boukpessi » fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunions et de manifestations pacifiques publiques au Togo.

Pendant que le député Séna Alipui et ses collègues de « l’opposition » parlementaire se frottent les mains pour avoir contribué à l’adoption de la nouvelle loi « liberticide » du régime RPT-UNIR, au Parti des Togolais, l’on dénonce plutôt un bâillonnement du peuple togolais en quête de liberté, de justice et d’alternance politique au sommet de l’Etat.

Pour Nathaniel Olympio (président dudit parti), le pouvoir de Faure Gnassingbé veut se servir seulement de la « menace terroriste » pour empêcher les Togolais de réclamer leur droit.

« L’insécurité grandissante au Togo semble être du pain béni pour le régime. La lutte contre ce fléau devient le prétexte pour retirer les libertés fondamentales. Ce durcissement du régime accroît les frustrations et rendra les prochaines colères plus vives », a-t-il déclaré.

A en croire l’ancien leader de la C14, l’adoption de cette nouvelle loi fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunions et de manifestations pacifiques publiques au Togo est un signe évident de l’inconfort du pouvoir de Faure Gnassingbé. L’homme politique invite par ailleurs les forces démocratiques du pays à changer du paradigme tout en réinventant la lutte.

« Le régime se rigidifie en rendant les manifestations impossibles. C’est le signe évident d’un inconfort. L’opposition togolaise doit réinventer sa lutte et cela dans les plus brefs délais », a-t-il conclu.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.