Nathaniel Olympio : “Je refuse des élections factices”

Togo : Je refuse des élections factices

Je constate que depuis 1990 l’élection n’apporte aucun bénéfice concret aux citoyens togolais. C’est un fait avéré que personne ne peut contester. C’est pourquoi, dans l’état actuel des choses, l’acteur politique que je suis, refuse d’être candidat dans une élection factice. Je continue de construire une solution appropriée pour parvenir à une transition qui conduira à la démocratie. C’est ma conviction, c’est mon engagement.

Les uns préparent les élections régionales de 2022 depuis leur participation et leur adhésion aux recommandations de la Concertation Nationale des Acteurs Politiques (CNAP). Ils ne s’en cachent pas. D’autres jettent leur regard plus loin sur les législatives de 2023 avec l’objectif d’avoir la position de chef de file de l’opposition. C’est leur droit. Personne n’empêche un leader de participer à une élection. La question que je me pose est de savoir quel en est au final le bénéfice réel pour le peuple. Vont-ils aux élections pour eux-mêmes ou pour les Togolais ? Il revient à chacun de répondre à cette question en son âme et conscience.

La compétition pour la première place dans l’opposition est une gangrène qui ampute la lutte pour la démocratie de son meilleur potentiel. L’élection demeure le principal facteur de division de l’opposition. Je le dis depuis ces dernières années et je continue de l’affirmer. Après plus de 30 ans à chercher le pouvoir – paradoxalement par les urnes dans un régime de dictature – il est temps de se battre pour la démocratie par une lutte citoyenne en dehors d’un processus électoral.

J’invite les Togolais à sortir de la logique de déchirure fratricide occasionnée par la participation aux élections dans un régime de dictature.J’invite les Togolais à recomposer en 2022 une force de rassemblement capable de porter les aspirations du peuple, comme en 2012 et comme en 2017, avec une meilleure efficacité.

L’élection ne retrouvera ses valeurs cardinales au Togo que lorsque nous aurons achevé la phase de transition qui posera les fondations de la démocratie.

Gamesu

Nathaniel Olympio

Président du Parti des Togolais

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.