Nathanaël Olympio : « La Cour Constitutionnelle prouve encore une fois son allégeance au pouvoir exécutif »

12

En attendant, une réaction collective et officielle de la Coalition des 14 sur le rappel au gouvernement et à la CENI du retard pris dans l’organisation des élections législatives, et donc à accélérer le processus pour que les élections se tiennent entre le 20 Juillet et le 19 Août de cette année 2018, c’est de façon individuelle que des leaders de l’opposition togolaise, surtout membre de cette Coalition se prononcent sur le communiqué de la Cour Constitutionnelle.

Président du Parti des Togolais, parti membre de la C14, Nathanaël Olympio pour sa part constate que « le président de la Cour Constitutionnelle a failli à sa mission de garant de Constitution », en opérant un tel appel à accélérer le processus électoral alors même que les acteurs politiques sont à la recherche des voies et moyens pour une sortie de crise et une amélioration du cadre électoral.

Appeler donc le gouvernement et la CENI à hâter les pas pour la tenue des élections législatives avant la fin de cette année 2018, comme l’a fait la Cour Constitutionnelle, de l’avis de M. Olympio, montre à suffisance « encore une fois son allégeance au pouvoir exécutif ». Il regrette dès lors le fait que « cette institution ne tient aucun compte des efforts que font les Togolais en acceptant le dialogue politique ».

Pour information, les discussions du dialogue intertogolais lancées le 19 Février dernier se sont enlisés et les acteurs sont actuellement dans l’attente de recommandations de la CEDEAO pour la relance des discussions en vue d’une sortie de crise.

T228

Source : telegramme228.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here