Mort de présumés jihadistes au Mali: la thèse d’une bavure se renforce

49

Selon l’armée malienne, une quinzaine de jihadistes présumés ont été tués, vendredi 6 avril, lors d’une tentative d’évasion de la prison de Dioura, dans le centre du pays. Or, cette version officielle est de plus en plus contestée. De nouveaux témoignages affirment que ces détenus ont été sommairement exécutés.

Selon la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa), ce sont 14 suspects terroristes qui ont trouvé la mort, le lendemain de leur arrestation, lors d’une présumée tentative d’évasion dans le centre du pays.

Cependant, cette thèse est de plus en plus contestée. D’abord, sur le terrain, les élus, des sources indépendantes ainsi que des parents de personnes tuées parlent désormais ouvertement « d’exécutions sommaires ».

A Bamako également, des voix contestent désormais la version officielle. C’est le cas de Nouhoum Sarr, membre de l’Association Tabital Pulaaku, principale association des Peuls du Mali.

« Il y a 14 personnes qui ont été arrêtées et exécutées par des militaires maliens. Le communiqué de l’armée dit qu’ils essayaient de s’évader, chose qui n’est pas vraie. Ce sont des exécutions sommaires ; il n’y a pas eu de tentatives d’évasion. J’ai eu des sources sûres. Ces gens ont été arrêtés dans le village de Nebal, près de Dioura », affirme-t-il.

Ce membre de l’Association Tabital Pulaaku affirme également, à ce sujet, être entré en contact avec le ministre malien de la Défense, Tiéna Coulibaly.

« Le ministre nous a rassurés. Il m’a assuré au téléphone qu’il allait mener les actions qui s’imposaient pour que la vérité soit dite, pour que la lumière soit faite sur ces exactions qui malheureusement sont commises tous les jours », a ajouté Nouhoum Sarr.

Réaction officielle

Le ministre malien de la Défense a saisi dimanche le procureur militaire pour faire la lumière sur ce qui s’est passé à Dioura. Tiena Coulibaly dit à ce stade n’avoir aucune information précise. Si la thèse d’une bavure commise par des soldats maliens devait se confirmer, le ministre s’engage à ce qu’ils soient poursuivis pour leurs actes. Tiena Coulibaly demande par ailleurs à tous ceux qui s’adonnent à la rumeur, de ne pas culpabiliser sans cesse l’armée malienne et de ne pas confondre des agissements individuels avec le travail de l’armée, engagée rappelle t-il aux cotés de tous les Maliens.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here