Missions de bons offices en Afrique, un véritable mercenariat !

le mercenaire de la cedeao

« La perversion, ça consiste à retourner toutes les valeurs et à appeler mal ce qui est bien ou noir ce qui est blanc » (Michel Tournier)

Certains fonctionnaires internationaux « devenus des apatrides de l’honneur et de l’honnêteté » pour reprendre Pierre Adjété, ont fait des crises sociopolitiques sur le continent leur fonds de commerce. Un business très juteux qui marche fort à l’instar de l’observation électorale qui a viré au business et au mercenariat et ne sert qu’à enrichir des individus peu scrupuleux et à conforter des régimes en mal de légitimation.

Aujourd’hui, dès qu’il y a crise politique dans un pays, des commerçants et autres affairistes véreux déguisés en diplomates ou émissaires des organisations régionales ou internationales débarquent pour tenter d’apporter des réponses. Ce sont les mêmes têtes et visages qui vont de pays en pays comme des diseurs de bonne aventure, mais jamais, ils n’ont résolu aucune crise dans tous les pays où ils sont passés si ce n’est des solutions de sparadrap qu’ils proposent et qui exacerbent plus les crises qu’elles n’en résolvent.

Soutiens indéfectibles des dictateurs impénitents, ces fonctionnaires corrompus sont très dangereux pour la démocratisation et le développement des jeunes nations d’Afrique. C’est eux qui activent le feu pour après coup se précipiter pour aller jouer aux pompiers. Comme des hyènes, ils ont entamé leur ronde macabre en Guinée au moment où Conakry, Nzérékoré, Kankan, Kindia, sont gorgés de sang, les képis d’Alpha Condé qui ricanent sur les routes grondement sinistres des charrettes de haine.

Des émissaires de l’ONU, de l’UA et de la CEDEAO ont débarqué dimanche en Guinée, pour une mission diplomatique préventive suites aux violences liées à la réélection frauduleuses d’Alpha Condé et qui a fait plusieurs dizaines de victimes dans le pays. Leur mission : essayer de désamorcer la bombe qui couve après le braquage électoral par le vieux despote guinéen.

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC), un collectif qui réunit les partis politiques et la société civile a lancé à compter d’hier lundi 26 octobre une grève générale illimitée dans tout le pays jusqu’au départ du pouvoir de l’usurpateur Alpha Condé. Cellou Dalein Diallo appelle aussi les Guinéens à la mobilisation pour mettre fin à l’imposture. « La Guinée mérite mieux qu’une répression sanglante et aveugle à la souffrance de son peuple orchestrée par un régime illégitime. Nous ne lâcherons rien », tonne le leader de l’opposition qui affirme être le vrai vainqueur de la présidentielle.

Ces organisations bidon comme l’ONU, l’UA, la CEDEAO ont une grande part de responsabilité dans la crise qui secoue aujourd’hui la Guinée à cause de leur couardise et cupidité de leurs fonctionnaires. Quand Alpha usait des manœuvres et subterfuges pour tripatouiller la constitution et se maintenir au pouvoir, ils n’ont rien dit. A contrario, ils l’ont laissé faire. Quand Condé massacrait les Guinéens qui manifestaient dans les rues contre le coup d’Etat constitutionnel, ils l’ont laissé faire également.

Après que le vieil homme a parachevé sa forfaiture en s’octroyant son 3è mandat, les voilà qui se transportent en Guinée pour leur diplomatie de bric et de broc à deux balles. Si la dynastie des Gnassingbé règne depuis 53 ans sur le Togo, c’est aussi grâce ces diplomates véreux. Les pays africains se porteraient mieux en se passant de ces diplomaties internationales dites « préventives » qui n’ont pour seul but que de renforcer les tyrannies sur le continent.

Médard Ametepe

Source : Liberté

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.