Meurtre de Jean-Jacques Jamier à Nyékonakpoè: l’un des présumés acteurs arrêté, fait ses aveux

3885

L’odieux meurtre du dénommé Jean-Jacques Jamier, dont le corps sans vie a été retrouvé mardi dernier à son domicile à Nyékonakpoè (Lomé), est toujours d’actualité. La police vient de mettre la main sur l’un des présumés auteurs qui n’est autre qu’un voisin de la victime. Celui-ci a fait le coup avec un autre jeune du quartier. Ce dernier est actuellement en fuite.

Selon une source policière citée par le confrère Liberté, peu après l’inspection de la scène du crime, une enquête a été diligentée. Et il n’a pas fallu longtemps pour la police pour reconnaitre l’identité des présumés auteurs de ce crime.

« Dès que nous avons inspecté les lieux, nous avons estimé que les auteurs de ce crime ne devraient pas être loin. C’est pourquoi la DGPN et la DPJ ont mis à notre disposition tous les moyens nécessaires et nous avons enquêté dans le voisinage. Les investigations ont montré que l’un des criminels se trouvait dans la maison en face de celle de la victime. C’est un jeune homme qui a profité de sa proximité avec Jean-Jacques Jamier pour planifier un braquage qui s’est soldé par un meurtre. Il connaissait bien sa victime. Son complice est en fuite, mais nous poursuivons les investigations », a indiqué la source.

Le présumé auteur de cet acte criminel, actuellement dans les mailles de la police, est dénommé Nono Lawson. Il était proche de la victime puisqu’il travaillait pour cette dernière.

Selon les indiscrétions, le jeune homme aurait fait des aveux à la police. Il aurait décrit les circonstances du meurtre dans les moindres détails.

« Il sonnait déjà 22 heures dépassées quand nous sommes rentrés dans la maison en espérant qu’il serait dans le salon, mais il n’y était pas. Nous l’avons ensuite cherché dans la chambre, mais il n’y était pas non plus. Soudainement, nous avons entendu le bruit de la porte et nous nous sommes cachés. Je me suis caché derrière le divan et mon ami s’est caché ailleurs. Nous avons décidé de l’assommer dès qu’il rentrera dans le salon. Quand nous avons tenté de l’assommer, il a voulu crier et nous lui avons mis un chiffon dans la bouche. Mais, il nous a mordu. Comme il se débattait, je suis allé cherché une corde et on l’a attaché. Nous ne voulions pas qu’il nous reconnaisse, c’est pourquoi nous lui avons caché le visage. Après, nous avons pris ses téléphones portables et un écran plasma 32 pouces que nous avons déposé dans la voiture avant de partir avec. Nous sommes allés à Kodjoviakopé où la plaque avait été enlevé. Mon second a emporté l’écran chez lui », aurait-il confié à la police.

Selon le voisinage, le père de Nono Lawson, a été le chauffeur de la victime. Mais cette dernière a viré le chauffeur suite à la disparition d’un ordinateur.

Pour rappel la victime du braquage est le fils de l’époux de la diva Bella Bellow. Elle a été retrouvé dans sa villa, pieds et mains liés, le visage cagoulé.

KG

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here