Message de vœux du Président de la République à la Nation

Message de vœux du Président de la République à la Nation

(Togo Officiel) – Le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, s’est adressé ce jeudi 30 décembre 2021 à la Nation togolaise, dans le cadre du traditionnel message de vœux de Nouvel an. Dans son intervention, retransmise à la Télévision Nationale et sur les canaux digitaux officiels, le Président de la République a d’abord fait le bilan de l’année, marquée comme la précédente par la crise sanitaire et la menace terroriste, puis ébauché les perspectives pour 2022. Quelques annonces importantes ont également été faites.

Retrouvez l’intégralité de l’adresse du Chef de l’Etat.

Togolaises, Togolais

Mes chers compatriotes,

Le passage à l’année nouvelle m’offre l’agréable occasion de m’adresser à vous pour vous présenter mes meilleurs vœux de santé, de paix et de progrès.

En cette période spéciale où la tradition des fêtes rassemble parents et amis dans la joie, je pense à nos compatriotes qui vivent éloignés de leurs familles, que ce soit pour répondre à l’appel du devoir ou pour toute autre raison. Puissent la chaleur fraternelle et la ferveur de ces moments aller jusqu’à eux et les réconforter.

Je pense également à celles et ceux que la maladie ou d’autres circonstances tiennent dans la solitude. Que nos prières, nos pensées et l’expression de notre solidarité contribuent à leur soulagement et à leur rétablissement.

En 2021, malheureusement, plusieurs de nos frères et sœurs nous ont quittés pour l’au-delà : ayons pour eux une pensée pieuse et pour leurs proches notre compassion renouvelée.

Ensemble avec vous, mes chers compatriotes, je rends grâce à Dieu pour l’année écoulée et pour toutes les avancées que nous avons réalisées, en dépit d’un contexte de crise sanitaire inédit, qui ne fut pas exempt de défis pour chacun d’entre nous.

Mes chers compatriotes,

Au moment d’évoquer notre avenir commun en tirant tous les enseignements des événements des mois écoulés et en ébauchant les perspectives pour aborder l’année 2022 avec encore plus d’ambition, nous avons de bonnes raisons de nous placer sous le signe de la confiance.

En effet, dans un contexte mondial marqué par de nombreuses incertitudes et dans un environnement régional troublé par la menace persistante du terrorisme et de l’extrémisme violent, notre pays a su préserver la sécurité et la stabilité qui sont le gage de la poursuite paisible de nos efforts de développement.

Nous devons insister sur la nécessité d’une claire conscience des enjeux de la paix et de la sécurité pour chacun d’entre nous, car le péril se fait toujours plus pressant.

Le mois dernier, le terrorisme a pris notre pays pour cible, et c’est grâce à Dieu, à leur bonne préparation et leur vigilance que nos forces armées ont repoussé à Sanloaga dans la préfecture de Kpendjal,une agression qui visait à répandre la mort et la désolation au sein de nos paisibles populations.

Je salue la détermination et l’engagement des forces de défense et de sécurité.

Leur bravoure, leur courage et leur professionnalisme font honneur à la nation, ici et partout ailleurs où elles se trouvent en opérations.

Je réitère l’hommage de tout notre peuple à la mémoire de nos soldats qui ont perdu la vie dans l’exercice de leur noble mission.

Les investissements nécessaires au renforcement du dispositif sécuritaire et des capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité seront poursuivis et même accélérés dans le cadre de la loi de programmation militaire.

Togolaises, Togolais

Mes chers compatriotes,

Le terrorisme est notre ennemi commun. Les groupes armés terroristes continueront de tenter diverses approches pour mener des incursions meurtrières dans les pays voisins et chez nous, au Togo.

C’est pourquoi nous devons rester mobilisés et unis pour apporter une réponse ferme multidimensionnelle à cette guerre asymétrique et sournoise car, nous le savons, le terrorisme prend toujours racine là où les liens sociaux sont distendus par la pauvreté et l’absence de perspectives.

Aussi notre stratégie de lutte contre l’insécurité ambiante continuera-t-elle d’intégrer, en plus de la réponse militaire qui est nécessaire et indispensable, l’accélération de la mise en œuvre d’actions prioritaires de développement qui mettent l’accent sur la réduction des disparités et l’accès aux services sociaux de base pour nos compatriotes les plus exposés, les plus vulnérables.

C’est dans cette optique qu’un programme spécial de développement pour la région des Savanes est en cours d’exécution avec la participation active des forces armées togolaises.

Je tiens ici à rappeler l’importance de l’implication des femmes et des hommes de toutes nos contrées dans les mécanismes de dialogue communautaire et de justice de proximité.

Seule une action concertée, réunissant population civile et forces de défense et de sécurité, protégera notre pays et nous permettra de poursuivre notre marche vers le développement durable et la prospérité partagée.

Mes chers compatriotes,

Togolaises, Togolais,

Pour la deuxième année consécutive, l’impact de la pandémie à la Covid19 aura marqué la conjoncture en 2021.

Toutefois, notre volonté de renforcer l’inclusion sociale n’en a pas été ébranlée.

J’ai donc engagé le gouvernement à rester mobilisé pour l’accélération de la mise en œuvre de la feuille de route, tout en continuant de lutter contre la pandémie.

Forts de l’expérience tirée de la crise sanitaire, nous avons projeté une hausse modérée du budget 2022 par rapport à l’exercice précédent, tout en maintenant une priorité marquée pour la couverture des besoins sociaux et la transformation structurelle de notre économie.

Dans le domaine de la santé, la construction d’unités de soins périphériques communément appelées les USP dans toutes les régions, de même que la réhabilitation des infrastructures et leur équipement donneront corps, au cours de l’année 2022, au projet « services essentiels de qualité pour une couverture sanitaire universelle ».

Dans le secteur de l’éducation et de la formation, d’importants investissements seront mobilisés pour la construction de plus de cinq mille (5000) salles de classes en 2022 et l’ouverture de nouveaux instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD).

La desserte en électricité et en eau potable sera renforcée avec notamment le démarrage effectif du fonds « électricité pour tous » et l’achèvement des projets d’adduction en cours de réalisation, pour toucher plus de deux millions de personnes.

Dans notre quête de la prospérité pour tous, nous viserons une reprise stimulée par les secteurs porteurs et pourvoyeurs d’emplois pour la jeunesse.

L’installation des unités de manufacture et de transformation sera encouragée, sur le modèle de la plateforme industrielle d’Adéticopé qui vise la création de trente-cinq mille (35 000) emplois directs et indirects.

Mes chers compatriotes,

Notre capacité à retourner progressivement à une vie normale dépend de nos efforts individuels et collectifs.

Le gouvernement continuera de prendre les mesures appropriées pour préserver notre pays d’une propagation incontrôlée de la pandémie.

Je rends hommage au corps de la santé dans son ensemble. Ces femmes et ces hommes qui, depuis la survenue de la crise sanitaire, sont en première ligne pour sauver des vies.

J’exprime mon appréciation à la communauté scientifique qui n’a eu de cesse de tout tenter pour mieux cerner et combattre le virus, ses variants et les vagues de contamination.

Je remercie nos partenaires pour leur accompagnement constant.

Eu égard au risque d’élévation de la courbe des contaminations au lendemain des fêtes de fin d’année, nous avons entrepris, il y a quelques semaines, d’accélérer la campagne de vaccination.

Je veux saluer l’adhésion des populations qui ont perçu l’importance de la vaccination dans la lutte contre la pandémie. Ainsi, 850.000 personnes ont été vaccinées durant les deux quinzaines de la phase accélérée portant le nombre total de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin à près d’un million quatre cent mille (1.400.000).

L’administration d’une dose de rappel a également été initiée récemment.

À ce jour, la pandémie est marquée par l’apparition de nouveaux variants extrêmement contagieux.

C’est pourquoi je lance un appel au sens de responsabilité de tous, aussi bien les non-vaccinés que les personnes éligibles à la dose de rappel, afin que la vaccination atteigne ses objectifs.

Mes chers compatriotes,

En 2021 s’est tenue une concertation nationale des acteurs politiques, dont les conclusions ont esquissé des perspectives favorables à l’approfondissement de nos acquis démocratiques.

Je demeure convaincu que c’est au moyen du dialogue que les solutions les plus pertinentes peuvent être trouvées pour notre pays.

Les libertés publiques –individuelles et collectives– sont des conquêtes précieuses qui balisent la voie de la construction de notre nation, et chacun d’entre nous doit en être la sentinelle vigilante.

L’expression de tous les points de vue est légitime mais elle doit s’inscrire dans le respect des limites définies par la loi, faisant prévaloir le civisme et la courtoisie, en dépit des divergences.

Je resterai le garant intransigeant de l’exercice équilibré des droits, libertés et devoirs des citoyens, conformément aux dispositions de la constitution togolaise.

Mes chers compatriotes,

L’une des conséquences de la crise sanitaire qui perdure est l’augmentation généralisée des prix, ressentie depuis plusieurs mois dans le panier de la ménagère, dans pratiquement tous les pays du monde.

En réponse à ce phénomène, le gouvernement a pris des mesures urgentes dès la rentrée scolaire, qui ont consisté à rendre gratuits les frais de scolarité dans l’enseignement secondaire et la prise en charge d’un mois de facture d’électricité pour les tranches sociales.

Par ailleurs, nous avons maintenu la subvention des prix, notamment des engrais, du matériel agricole et du blé.

Le gouvernement a poursuivi la réduction des frais de raccordement à l’eau potable pour les ménages les plus vulnérables.

Malgré toutes ces mesures, je sais que vous continuez de ressentir les effets de cette hausse des prix.

C’est pourquoi après réflexion, j’ai instruit le gouvernement d’accorder aux fonctionnaires des secteurs public et parapublic et aux retraités, dès la semaine prochaine, une avance d’un mois de salaire, qui sera remboursable par tranches mensuelles jusqu’en décembre 2022.

J’encourage le secteur privé à prendre des mesures similaires.

Dans le même temps, des actions vigoureuses de contrôle des prix seront renforcées et se multiplieront sur toute l’étendue du territoire.

Pour les départs à la retraite à partir de 2020, le paiement attendu des indemnités équivalant à trois mois de salaires sera effectué dès ce mois de janvier.

Mes chers compatriotes,

Sur la voie de notre marche commune, nous continuerons de faire appel aux valeurs inscrites dans le socle de nos traditions : l’assiduité et la persévérance dans l’effort, le courage et la résilience dans l’épreuve, la fraternité et la solidarité en toutes circonstances.

En cultivant ces préceptes pour en récolter les fruits au service de notre nation et en transmettre l’essence aux générations suivantes, nous aurons valablement répondu à l’appel de la glorieuse destinée de la Terre de nos aïeux.

Puisse Le Tout-Puissant nous venir en aide.

Bonne et heureuse année 2022 à toutes et à tous.

Que Dieu bénisse le Togo

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.