Mécontentement des transporteurs de sable : Des rues de Kpalimé bloquées

273

Les populations de Kpalimé ont été réveillées hier par les bruits des camionneurs qui ont bloqué les principales rues de la ville. A l’origine de cette manifestation, des mésententes entre ces transporteurs et les autorités administratives de Kpalimé.

Ces mouvements d’humeur ont commencé, selon les informations, depuis lundi. Les transporteurs de sable et graviers protestent contre l’augmentation des taxes dont ils exigent une meilleure gestion pour l’entretien des infrastructures routières de la ville.

« Il y a environ 5 ans, la préfecture a augmenté la taxe par voyage de sable de 500 à 1 500 FCFA. A l’époque, on nous a assuré que les fonds serviraient à améliorer les infrastructures dans la ville. Il s’agit, entre autres, de la voie qui quitte la nationale Kpalimé-Atakpamé menant à la carrière entre Kpime Woume et Kpime Seva. Ils nous ont dit que cette route qui devient impraticable en saison de pluie serait retouchée périodiquement pour faciliter la circulation », a expliqué un camionneur.

Mais les transporteurs ont constaté que ce n’était qu’une promesse en l’air. La situation n’a jamais connu d’amélioration. Ces routes sont restées sans changement. Pire, les forces de l’ordre n’ont de cesse de racketter ces transporteurs lorsque leur véhicule tombe en panne.
« Quand nos camions tombent en panne, nous sommes harcelés par les forces de sécurité qui nous obligent à payer des amendes en plus des frais de la fourrière. Pourtant, un camion paie entre 25 000 et 35 000 FCFA par semaine si les clients nous sollicitent beaucoup », a souligné un autre transporteur.

Lundi, les camionneurs ont pu s’entretenir avec les autorités administratives de la ville. Une autre rencontre était prévue hier mardi. Mais elle n’avait pas eu lieu. Les transporteurs se sentent dupés.

« Le préfet s’est engagé à nous recevoir aujourd’hui mardi 18 juin à 9 heures. Mais à notre grande surprise, nous avons entendu dire qu’il se serait en déplacement. Nous ne comprenons pas ce jeu. C’est pourquoi nous avons décidé de sortir, en bloquant à nouveau les voies », a ajouté le un autre camionneur.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here