Me Tchassona-Traoré refuse d’être le « métayer » de service de Tikpi Atchadam

113

Le Président du Parti National Panafricain (PNP) Tikpi Salifou Atchadam, dans sa dernière sortie médiatique depuis son exil, avait exigé des leaders de l’opposition déclarés à l’élection présidentielle de 2020, le retrait de leurs candidatures. Il les exhorte à exiger plutôt une transition à la tête de l’Etat togolais en lieu et place d’une élection présidentielle.

Reçu dimanche 29 décembre 2019 dans « l’émission 12-13 » sur radio Pyramide Fm, le président du Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD), Me Mouhamed Tchassona-Traoé a tenu à donner son avis par rapport à cette demande qu’il a d’ailleurs catégoriquement rejetée estimant que M. Tikpi Atchadam ne devrait pas imposer des idéologies de son parti aux autres qui, a-t-il précisé sont libres de faire leurs choix.

« Je dis souvent que chacun joue le rôle qui est le sien. À ma connaissance, M. Atchadam est un chef de parti comme les autres. Il n’a pas d’injonction à donner aux leaders de l’opposition. Parfois en l’écoutant, on a comme l’impression qu’il considère les autres comme des métayers qui doivent faire le job à sa place. C’est assez prétentieux. Ce n’est pas normal. Si son parti a fait le choix d’amener le peuple à ne pas aller aux élections… c’est son choix. Chaque parti politique a sa particularité, son programme et son idéologie.

Tikpi Atchadam n’a pas d’injonction à donner aux partis », a-t-il lancé. Me Tchassona-Traoré a par ailleurs salué les efforts de Mgr Fanoko Philippe Kpodzro et invite l’homme de Dieu à aller plus loin dans sa mission. « Son effort doit être salué sauf que sa démarche doit aller plus loin. Notamment de ne pas se cantonner seulement à choisir un camp, mais il doit pouvoir travailler également avec le camp d’en face pour les amener à de bonnes attitudes et de bonnes dispositions parce que l’église n’a pas de choix à faire entre ses enfants. L’église parle à tout le monde, donc en tant que prélat, il doit jouer ce rôle d’autorité morale à tous les niveaux », a-t-il exhorté.

Sur la question de la recomposition de la Cour Constitutionnelle dont quatre premiers membres sont connus, Me Tchassona dénonce la reconduction des mêmes personnes au sein de cette institution.

« Il a été dit dans la feuille de route de la CEDEAO de récompenser la Cour Constitutionnelle. Mais nous qui sommes de l’opposition quelles sont les moyens dont nous disposons pour peser sur le choix de ses membres ? Est-ce que c’est un renouvellement de personnes, ou c’est un renouvellement de mandat ? On a comme l’impression que c’est un renouvellement de mandat. Moi je ne suis pas surpris. On prend simplement acte de leurs nominations avec cet appel ultime que nous lançons à l’ensemble des acteurs qui sont désignés, pas seulement à la Cour Constitutionnelle, mais aussi à la CENI et autres qu’ils doivent travailler dans l’intérêt général avec la crainte de Dieu et savoir que tout ce qu’on fait ici on le récolte », a laissé entendre le candidat déclaré à l’élection présidentielle du 22 février prochain.

Raphaël A.

source : afreepress

Source : TogoActu24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.