Me Célestin Agbogan : « Je ne sais pas sur quoi on se base pour parler de dénonciation calomnieuse »

Les acteurs de la société civile togolaise condamnent également la situation difficile que traverse actuellement le député Agbéyomé. Intervenant sur les ondes de la radio Victoire FM, Me Célestin Agbogan a rejeté les charges retenues contre l’ancien Premier ministre.

Pour le président de Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH), la dénonciation calomnieuse retenue comme chef d’accusation contre le président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) n’est pas juste.

« Ce que nous regrettons, c’est que parmi les chefs d’accusation, il y figure le délit de dénonciation calomnieuse. Je ne sais pas sur quoi on se base pour parler de dénonciation calomnieuse parce qu’en droit, lorsqu’on parle de dénonciation calomnieuse, cela suppose que certaines personnes se sont plaint. Et ces personnes qu’on estime qu’on accuse à tort, ont été blanchies au préalable par une décision de Justice. Parce que cette histoire de dénonciation calomnieuse concerne cette affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara dans laquelle on pointe du doigt certains d’être à l’origine de ces incendies.

Seulement voilà, ceux qu’on accuse à tort ou raison n’ont pas été jugés ni blanchis par une décision de justice. Du moment où on n’a aucun jugement ou aucune décision de justice sur cette affaire, on ne peut pas parler dénonciation calomnieuse », a argumenté Me Célestin Agbogan.

Pour rappel, Agbéyomé Kodjo est accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat, de troubles aggravés à l’ordre public, de diffusion de fausses nouvelles et de dénonciations calomnieuses.

Godfrey Akpa-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.