Me Célestin Agbogan : « Il y a des brigands en prison qui continuent par commettre des infractions »

55
Togo


Me Célestin Agbogan de Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) a été l’invité dans l’émission « Audi-Actu » sur la radio Victoire FM hier lundi.

Le défenseur des droits de l’homme et avocat au barreau de Lomé est revenu sur certaines notions juridiques dont la compréhension échappe au commun des citoyens. Il estime également que les prisons du Togo sont devenus un refuge pour les vrais criminels.

« Aujourd’hui, il y a une surpopulation des milieux carcéraux et on ne fait pas la part entre les détenus, notamment ceux qui sont en détention préventive, ceux qui sont jugés pour des petits délits et ceux qui sont jugés pour des crimes. Ce qui fait qu’aujourd’hui, si vous êtes délinquant mineur, si vous allez en prison, et si vous ne faites pas attention, vous allez devenir un grand criminel », a souligné Me Célestin Agbogan.

Et d’ajouter : « Il y a des gens qui en prison, continuent par commettre des infractions. Il y a des gens qui continuent pas escroquer depuis la prison. Il y a des gens en prison qui exercent des violences sur d’autres détenus. Il y a des gens qui continuent par voler au sein de la prison. Les affaires de Messenth Kokoroko de Nubuéké ont été volées en prison. On a volé son argent. Et ces gens là sont heureux à la prison. C’est pourquoi quand on les libère, ils font tout pour y retourner ».

Le président de la Ligue togolaise des droits de l’Homme (LTDH) apprécie la grâce présidentielle accordée aux 44 détenus politiques. Il estime toutefois que les sieurs Satchivi Foly du Mouvement En Aucun Cas et Assiba Johnson du REJADD doivent bénéficier également de cette grâce. »Aucun détenu n’est important que l’autre », a-t-il lancé.

Bonne écoute.

Godfrey Akpa

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here