Mauvaise connexion internet : Les aveux de Cina Lawson à l’hémicycle

839

Jeudi, la ministre des Postes et de l’Économie Numérique, Cina Lawson, était devant les députés à l’Assemblée nationale, lors de la 5ème séance plénière de la première session ordinaire. La diplômée de Sciences-Po Paris et de la Kennedy School of Government de l’université Harvard a été interpellée par l’honorable Me Dodji Apévon.

La séance des questions-réponses a été essentiellement portée sur l’insuffisance de la fourniture de la connexion internet aux consommateurs et les mesures prises pour y remédier.

La connexion internet au Togo est un véritable casse tête chinois. Et ce n’est pas le président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani qui dira le contraire. Lors d’une des séances à l’Assemblée nationale, il s’est plaint de la défectueuse connexion mise à leur disposition dans ce hall logé au sous sol du Palais des Congrès.

Télécharger un simple document ou ouvrir une boite mail, revient à s’armer de patience. Fatigué des mauvaises connexion internet et des prestations des opérateurs mobiles, le député Me Paul Dodji Apévon a appelé à la barre Cina Lawson, la ministre togolaise des Postes et de l’Économie Numérique.

Plusieurs fois, Dame Cina a a brillé par son absence à l’appel du député. Mais jeudi, à la grande surprise de tous, elle s’est pointée à l’hémicycle pour se soumettre à l’interrogatoire. La séance de questions-réponses a été on ne plus houleuse. Presque tous les députés présents à la séance ont voulu comprendre pourquoi la connexion Internet au Togo reste la plus coûteuse, mais la plus minable dans la sous-région.

Dame Cina a tenté d’éclairer la lanterne des députés. Fidèle à ses habitudes, la ministre des Postes et de l’Économie Numérique a promis aux honorables députés que le gouvernement togolais prenne déjà des mesures pour corriger le tir.

« Les honorables députés voulaient comprendre mieux les problèmes liés à la connexion, les mesures que le gouvernement et les opérateurs mobiles prennent pour pallier ces problèmes. Nous leurs avons parlés de plusieurs choses, notamment la signature d’une licence pour de nouveaux fournisseurs d’accès internet qui se sont engagés contractuellement à fournir des hauts débits. Nous avons aussi parlé de l’octroi de licence de 4G aux opérateurs mobile. Nous avons abordé les questions liées à la qualité de service et de l’amélioration de la gouvernance, du fonctionnement interne des sociétés d’État », a renseigné Cina Lawson au sorti de la séance.

Me Dodji Apévon, l’initiateur de cette séance de questions-réponses est resté sur sa soif. Selon lui, la seule réponse de Cina Lawson qui s’avère un peu convaincante est le fait d’avoir avoué que la mauvaise connexion au Togo est liée aux vétustés des équipements.

« Elle nous a donné des explications. Mais ce qui m’a plu dans les réponses qu’elle a données, c’est qu’elle a reconnu qu’il y a des déficiences. Elle a reconnu que des équipement sont vétustes et qu’ils sont en train de les moderniser. Nous attendons comment le gouvernement compte régler le problème », a indiqué Me Dodji Apévon.

Et d’ajouter: « Nous osons croire que ce qu’elle est venue nous dire soit réellement des choses sincères et que les jours à venir, nous constaterons les effets ».

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here