Marche du PNP : Yark Damehane soutient la décision de Payadowa Boukpessi

390
Marche du PNP : Yark Damehane soutient la décision de Payadowa Boukpessi

Intervenant ce vendredi dans une émission sur une chaîne locale, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehane a évoqué la question des manifestations que le Parti national panafricain (PNP) projette de faire ce samedi 13 Avril dans 10 villes du Togo. Il rejoint le ministre en charge de l’Administration territoriale qui, dans sa lettre-réponse aux responsables du parti, a interdit la manifestation dans plusieurs villes.

Selon Yark Damehame, l’encadrement des marches ne fait pas partie des missions transitionnelles de la police et la gendarmerie. Faute de personnel disponible, il demande donc au PNP de s’en tenir aux 3 villes recommandées par le ministre en charge de l’Administration territoriale. Il n’y a pas de personnel pour encadrer les manifestations dans toutes ces villes que le PNP a choisi, dit-il.

« Les missions transitionnelles de la police et de la gendarmerie ne sont pas d’encadrer les marches. Notre souci premier, c’est comment sécuriser nos compatriotes et protéger leurs biens. Le PNP veut marcher dans 10 villes. Raisonnablement, je ne sais pas pourquoi marcher dans 10 villes, l’autorité n’a pas fermé la porte. En fonction du personnel disponible, on peut vraiment les encadrer dans 3 villes de façon professionnelle. Il ne sert à rien de leur dire de marcher dans 10 villes alors qu’on n’a pas du personnel », a déclaré Yark Damehame.

Il a poursuivi plus loin : « La violence appelle la violence. On fait de la démocratie dans l’ordre, mais pas dans la pagaille. Il n’y a pas de marche, c’est qu’il n’y a pas de marche ».

Il invite donc le parti de Tchikpi Atchadam à œuvrer pour la paix, la sécurité et la démocratie.

Nicolas

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here