Manifestations de rue de ce 29 novembre / Les échos de Lomé et des villes de l’intérieur du Togo

2287

Manifestations de rue de ce 29 novembre / Les échos de Lomé et des villes de l’intérieur du Togo

La série de marches de protestation organisées par la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise commence ce jeudi 29 novembre. A Lomé comme dans plusieurs localités des régions septentrionales du pays, les populations ont envahi les rues en criant des slogans hostiles au pouvoir en place et en faisant le maximum de bruit.

A Lomé

Dans la capitale togolaise, les deux cortèges ont suivi depuis Bè Gakpoto et Akodesséwa les itinéraires approuvés par les pouvoirs publics. D’après les estimations, ce sont des milliers de manifestants qui ont répondu à l’appel de la C14. L’objectif principal est d’exprimer leur désaccord par rapport au processus électoral.

« Tout le monde sait que le pouvoir est dans l’erreur, que sa position est aux antipodes des aspirations profondes des Togolais. Si le pouvoir ne veut pas céder, ce n’est pas le peuple qui cédera. (…) », a martelé devant la presse ce jeudi la Coordinatrice de la Coalition des 14, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson. Notons que plusieurs responsables de ce regroupement des partis politiques et des organisations de la société civile prennent part aux manifestations qui se déroulent à Lomé.

Pour sa part, le Chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, est revenu sur l’importance de la mise en œuvre d’une CENI inclusive et paritaire ainsi que la mise en œuvre des réformes avant toute élection au Togo. Aucun incident n’est à signaler du côté des manifestants.

A Agoè Zongo (banlieue nord de Lomé)

En revanche, une course-poursuite a eu lieu ce matin à Agoè Zongo entre les manifestants qui voulaient rallier Bè-Gakpoto et les forces de l’ordre qui ont voulu les en empêcher. Selon les témoins, les grenades lacrymogènes lancées pour dissuader les manifestants ont malheureusement atterri et explosé dans l’enceinte du Complexe scolaire Le Savoir à Agoè-Zongo. Plusieurs élèves seraient tombés en syncope et les cas les plus graves ont été transportés au CHU Campus pour des soins.

Sokodé (environ 345 km de Lomé)

Après un rassemblement de quelques minutes ce matin au point de départ de la marche (marché de Komah), les manifestants ont sillonné les rues malgré une forte présence militaire dans la région.

À Kparatao, une localité située à quelques kilomètres de la ville de Sokodé, les populations se sont fortement mobilisées ce matin. Cependant, l’appel à la marche de la Coalition des 14 partis de l’opposition n’a pas été jusqu’au bout. Ce sont les grenades lacrymogènes qui ont finalement eu raison de la détermination des manifestants.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here