Maître Abi Tchéssa lance le « NOUS PRESIDENT » 15 décembre 2017

Maître Abi Tchéssa lance le « NOUS PRESIDENT » 15 décembre 2017
Maître Abi Tchéssa

Par Marcelle Apévi, togo-online.co.uk

La marque bien connue à l’ex président Français, François Hollande, le fameux « MOI PRESIDENT » qui reste un refrain payant pour avoir cloué le bec à Nicolas Sarkozy et booster la côte de popularité de celui qui a finalement été élu par les Français et qui vient de passer la main au jeune Emmanuel Macron, s’invite dans les déclarations de l’opposition Togolaise.

Mercredi dernier à la plage de Lomé, au point de chute de la manifestation du 13 décembre, Maître Abi Tchéssa a été le chantre de ce refrain très acclamé par les manifestants.

“Nous président, on ne va pas toujours essayer de dribbler l’opposition ; On ne va pas essayer, nous président, de provoquer, notre opposition ; nous président, on ne va pas aller dans un camp pour monter le militaire contre le peuple ; nous président, on ne va pas assiéger les villes de Sokodé, de Bafilo et de Mango ; nous président, on ne kidnappera ni jettera des Imams en prison ; nous président, on ne va pas envoyer des innocents en prison et monter des milices ; nous président, on ne va pas accumuler des mandats illégaux ; on va écouter la rue ; on va écouter le peuple. Nous président, si ça ne va pas, on démissionne”. Un message très fort acclamé par plus de 600 000 Togolais qui étaient à ce rendez-vous de Lomé pour crier « Faure Gnassingbé, démission ».

Très riche et digne de parole de campagne, le « nous président » chanter par Maître Abi Tchessa a été un facteur galvanisant du peuple débout qui a assez de la gouvernance approximative de Faure Gnassingbé et ses sbires.

Depuis le début de cette crise, l’opposition ne manque pas d’initiatives ni de verbes pour dire haut au peuple Togolais, ce qu’il doit attendre de la nouvelle donne qui va prendre corps après l’apogée de la dictature des Gnassingbé. Dans l’applaudissement des manifestants, on peut lire une adhésion à ces idéaux qui indiquent les grandes lignes de la gouvernance saine que l’opposition compte instaurer au pays, pour colmater les brèches creusées par plus de cinquante années de dictature et de règne sans fin des Gnassingbé.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.