Lutte contre le terrorisme au Sahel et en Afrique de l’Ouest : Tête à tête entre Prof. Dussey et António Guterres

Jeudi 10 février 2022 à New York aux Etats Unis, le chef de la diplomatie togolaise, Prof Robert Dussey s’est entretenu avec António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies.

Au cours de leurs échanges, le Secrétaire général, António Guterres a félicité le Togo pour ses différentes initiatives diplomatiques dont la Stratégie sous-régionale et interrégionale de lutte contre le terrorisme et de préservation de la paix au Sahel rendue publique le 28 septembre 2021 à Lomé, qui concourent à l’instauration d’un climat de paix et de sécurité au sahel et dans la région ouest africaine.

Le ministre Robert Dussey a, pour sa part, remercié le Secrétaire général de l’ONU pour ses mots aimables à l’endroit de son pays et saisi l’occasion pour le féliciter pour son rapport sur l’activité de l’Organisation et ses « cinq priorités urgentes » pour 2022, qui détermineront le sort des peuples et de la planète pour des décennies. A cet égard, il a souligné que le gouvernement togolais partage le caractère urgent de ses priorités qui portent sur la lutte contre la pandémie du Covid-19, la réforme du système financier mondial, la lutte contre la crise climatique, le placement de l’humanité au centre du monde numérique et des technologies et l’assurance d’une paix durable.

Le ministre togolais des Affaires étrangères a également présenté au Secrétaire général, l’initiative togolaise d’organisation, en avril 2022 à Lomé, d’une conférence de haut niveau sur les transitions politiques et la lutte contre le terrorisme au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Cette Conférence sera l’occasion pour les acteurs régionaux et internationaux d’examiner les tendances et développements récents dans la région du Sahel et les pays de l’Afrique de l’Ouest en proie à l’extrémisme violent et au terrorisme et de réfléchir sur les voies, stratégies et moyens pouvant aider à contenir la dissémination de la menace terroriste et à rester mobilisés de façon soutenue face à ce péril pendant et après les transitions politiques.

Elle permettra, en outre, de réfléchir sur les réformes possibles des mandats et actions des opérations de maintien de la paix et/ou opérations de lutte contre le terrorisme pour mieux les adapter aux besoins réels des populations et aux défis sécuritaires de la région du Sahel, de définir des actions appropriées pouvant impacter efficacement la vie sociale des populations et des communautés locales des pays du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest, et de créer une alliance forte des partenaires africains et internationaux autour de la nécessité de sécuriser le Sahel et la région de l’Afrique de l’Ouest.

Pour le ministre Dussey, cette initiative de Lomé répond non seulement à une préoccupation urgente de l’heure, mais également s’inscrit dans le cadre de la Stratégie sous-régionale et interrégionale du Togo de lutte contre le terrorisme et de préservation de la paix au Sahel. Elle permettra notamment de mieux comprendre l’évolution des dynamiques et logiques sécuritaires de la région sahélienne et de l’Afrique de l’Ouest et de développer une approche réaliste de l’accompagnement des transitions politiques dans un espace structurellement sous menace. A cet égard, il a sollicité le parrainage de cette conférence par les Nations Unies.

Réagissant aux propos de Prof. Robert Dussey, le Secrétaire général, António Guterres a salué la proactivité du Togo sur ce sujet d’actualité et l’a rassuré du soutien des Nations Unies de plus en plus préoccupées par les graves questions de terrorisme, de criminalité et de coups d’état qui secouent la région ouest africaine et certains pays du Sahel.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.