Lutte contre le paludisme : Des avancées manifestes sont à signaler au Togo

Lutte contre le paludisme : Des avancées manifestes sont à signaler au Togo

Les résultats de l’Enquête sur les Indicateurs du Paludisme au Togo (EIPT 2017) ont été rendus publics ce jeudi par l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) en collaboration avec le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) et le Fonds Mondial.

Dans le cadre de cette enquête, 5.000 ménages ont été ciblés et près de 3.000 enfants âgés de 6-59 mois ont été pris en compte. Il en ressort que la proportion d’enfants fébriles ayant reçu un antipaludique avec une combinaison thérapeutique à base d’artémisinine (CTA) a augmenté de 26% entre 2014 et 2017. De même, la proportion de femmes enceintes ayant reçu au moins deux doses de traitement préventif intermittent pendant la grossesse (TPI) est passé de 57% en 2014 à 68% en 2017. Par ailleurs, 85% des ménages possèdent au moins une moustiquaire imprégnée d’insecticide (MII) en 2017, contre 65% en 2013-2014.

« Les résultats montrent que le Togo a fait un progrès dans la lutte contre le paludisme », a indiqué Atcha Obou-Tina, Coordonnateur du Programme National de Lutte Contre le Paludisme. Selon lui, ces indicatifs permettront au gouvernement de voir les progrès réalisés et de définir de nouvelles stratégies pour optimiser la lutte contre le paludisme au Togo.

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.