L’OMS confirme l’élimination du trachome au Togo

Le Togo a éliminé le trachome, une maladie oculaire pouvant entraîner une cécité permanente, en tant que problème de santé publique. Selon un communiqué publié ce samedi 28 mai 2022 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) , la nation devient le quatrième pays du continent à être validé par l’organisation internationale comme ayant franchi le cap de l’élimination après le Maroc en 2016, le Ghana en 2018 et la Gambie en 2021.

Le trachome est une maladie tropicale négligée. Elle est causée par des bactéries et affecte principalement les enfants. Chez les adultes, les femmes sont jusqu’à quatre fois plus susceptibles que les hommes d’être touchées. Cela est principalement dû au contact étroit des femmes avec des enfants infectés. Une infection répétée peut gravement cicatriser l’intérieur de la paupière, la tournant vers l’intérieur et provoquant le frottement des cils contre le globe oculaire. Il en résulte une douleur constante et une intolérance à la lumière. Non traitée, elle entraîne une déficience visuelle ou la cécité.

« La réalisation du Togo est une étape importante dans les progrès vers l’élimination du trachome. Les enfants de tout le pays et leurs familles peuvent désormais vivre sans craindre les graves conséquences de cette maladie évitable grâce à des mesures de contrôle soutenues », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional de l’OMS pour l’Afrique.

Les efforts pour éliminer le trachome au Togo ont commencé en 1989, avec son inclusion comme l’une des maladies tropicales négligées prioritaires dans le cadre du programme national de lutte. La principale stratégie d’élimination était le dépistage et le traitement des personnes présentant des complications tardives du trachome.

D’après l’OMS, la validation de l’élimination du trachome en tant que problème de santé publique au Togo était basée sur des preuves. Plusieurs enquêtes sur le trachome basées sur la population ont été menées de 2006 à 2017. L’enquête de 2017 utilisant la méthodologie recommandée par l’OMS a révélé que la prévalence des indicateurs clés était inférieure au seuil d’élimination du trachome de l’OMS. Il y avait également des preuves que le système de santé du Togo est capable d’identifier et de traiter de nouveaux cas de complications tardives du trachome.

Globalement, le Togo rejoint 12 autres pays qui ont été validés par l’OMS pour avoir éliminé le trachome en tant que problème de santé publique. Il s’agit du Cambodge, de la Chine, de la République islamique d’Iran, de la République démocratique populaire lao, de la Gambie, du Ghana, du Mexique, du Maroc, du Myanmar, du Népal, d’Oman et de l’Arabie saoudite.

Après le succès du Togo, le trachome reste endémique dans 26 pays de la Région africaine.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.