Lomé: la mendicité des enfants inquiète!

22

Ils sont de plus en plus nombreux aux feux tricolores, un peu partout dans la capitale. Ils attendent que ces feux passent au rouge pour se ruer sur les usages pour leur demander de l’argent. Le phénomène devient plus inquiétant que le Mouvement Martin Luther King (MMLK) interpelle les autorités togolaises, les organisations de la société civile et celles accréditées au Togo sur la situation de ces enfants mendiants.

Lire aussi:Réduction de la pauvreté: doutes sur les mesures annoncées

MMLK/LES ENFANTS MENDIANTS AUX FEUX TRICOLORES DE LOMÉ : UN DANGER POUR NOTRE SOCIÉTÉ

Le Phénomène inquiète et le Mouvement Martin Luther King interpelle les pouvoirs publics, les organisations de la société civile et celles accréditées au Togo

Aux feux tricolores de la capitale togolaise, il est observé de nombreux
enfants mendiants dont la plupart sont d’origine sahélienne. Souvent
accompagnés de leurs parents notamment les mamans assises au bord des
routes, ces enfants rompus à la mendicité pour des raisons économiques
et humanitaires, savent malicieusement obtenir satisfaction de leurs
vis à vis. Mais les risques sont énormes quand ils (garçons &
filles) insistent et résistent quand les feux sont rouges.

À
cette approche, ils détournent l’attention des passagers motocyclistes
comme automobilistes, ce qui peut facilement provoquer des accidents de
circulation. Pourquoi sont-ils toujours présents malgré les grands
inconvénients qu’ils présentent à notre société ? Pourquoi les laisser
grandir et évoluer dans la mendicité comme profession ? N’ont-ils pas
droit à l’éducation comme les autres enfants ? Quelles solutions
humanitaires durables pour leur préparer un avenir en les délivrant de
la honte générationnelle ? Le Phénomène connaît une ascendance
fulgurante qui ne doit laisser personne indifférent sinon nous serons
tous coupables de leur misérable destinée.

Le MMLK déplore le
mutisme des structures publiques appropriées et des organisations
internationales en charge des enfants malgré nos cris de détresse sur
l’ampleur du phénomène.

Lire aussi:Togo: 3,44 millions de personnes vivent dans l’extrême pauvreté [Etude]

Le MMLK espère cette fois-ci que le
présent SOS trouvera des échos favorables tant auprès des individus que
des organisations pour relever ce défi.

Les enfants sont les dons de Dieu et il nous faut les entretenir pour une société responsable et sécurisée.

Lomé, le 22 octobre 2019

MMLK / LA VOIX DES SANS VOIX

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here