Lomé accueille la 52ème session ordinaire de la CEDEAO en décembre 2017

152
Lomé accueille la 52ème session ordinaire de la CEDEAO en décembre 2017

En dehors de la désignation hier dimanche 04 juin, du Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé comme nouveau Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, les dirigeants ouest-africains ont également décidé de tenir leur 52ème session ordinaire en décembre 2017 à Lomé dans la capitale togolaise.

Sont également invités à cette session de Lomé, le roi Mohammed VI du Maroc de même que les Présidents tunisien et mauritanien. Mohammed VI avait annulé son déplacement de Monrovia, officiellement en raison de la présence d’un autre invité de marque en opération de séduction, le Premier ministre Israélien Benyamin Netanyahu.

A l’issue du Sommet de Monrovia, la demande d’adhésion du Royaume Chérifien à la communauté sous régionale recevra néanmoins un accord de principe de la part des Chefs d’Etat ouest-africains, ceci en raison des liens forts et multidimensionnels de coopération avec l’Afrique de l’Ouest, selon les explications fournies. La Commission de la CEDEAO se chargera d’examiner les implications d’une telle adhésion conformément aux dispositions du Traité Révisé de la CEDEAO. Les résultats seront soumis à la prochaine session de Lomé.

A Monrovia, la Tunisie a quant à elle, réussi à décrocher le statut d’observateur au sein de la CEDEAO. Il a été par contre demandé à la Mauritanie (ancien Etat membre), de présenter une requête de réadmission à la Communauté.

Cette 52ème session ordinaire se présente donc comme une rencontre internationale de plus que Lomé doit se préparer à accueillir dans quelques mois. La capitale togolaise renoue davantage ainsi avec ces rencontres de haut niveau. L’on a encore en mémoire le récent Sommet extraordinaire de l’Union Afrique sur la sécurité et la sureté maritimes et le développement en Afrique.

La ville s’apprête par ailleurs à accueillir toujours dans les prochains mois, le Sommet Israël-Afrique, celui de l’AGOA et la Conférence ministérielle de la Francophonie.

David

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here