Lomé va ratifier les statuts d’un nouveau véhicule d’investissement

85

En raison des ressources publiques limitées, le secteur privé a un rôle important à jouer dans la fourniture des infrastructures nécessaires pour soutenir une croissance économique forte en Afrique.

Cela nécessite une plus grande concentration sur le développement de projets pour générer plus de projets bancables et mobiliser un plus grand pool de capitaux pour les financer.

En 2012, dans leur déclaration sur le programme de développement des infrastructures en Afrique, les chefs d’État africains ont appelé à des solutions innovantes pour accélérer la livraison des infrastructures. 

Après de larges consultations avec les parties prenantes africaines, la Banque africaine de développement a établi Africa50 comme nouveau véhicule d’investissement. 

Il a été conçu comme un fonds d’infrastructure indépendant axé sur les projets nationaux et régionaux à fort impact, principalement dans les secteurs de l’énergie et des transports, l’accent étant mis sur l’accroissement du nombre de projets prêts à investir.

Africa50 contribue à la croissance de l’Afrique en développant et en investissant dans des projets rentables. Elle sert de catalyseur aux capitaux du service public et mobilise le financement du secteur privé grâce à des retours financiers et un impact différencié.

Les députés togolais ont autorisé mardi le gouvernement à ratifier les statuts de cette plateforme d’investissement.

Cet acte permettra au Togo de renforcer notamment sa politique d’infrastructures.

‘Notre pays se dote d’un nouvel outil de mobilisation de financements nécessaires à la mise en œuvre des grands chantiers de développement dans les secteurs de l’énergie, du transport, de l’eau ou des télécommunications’, a déclaré Kossi Assimaïdou, le ministre de la Planification.

La section Développement de Projet d’Africa50 fonctionne selon un modèle de capital-risque, déployant les capitaux-risques lors des stades précoces du projet. Les investissements vont de 2 à 10 millions de dollars. 

Établissant un équilibre entre l’impact sur la rentabilité et le développement, la plateforme demande un retour sur investissement modeste sur une base de portefeuille afin d’assurer la durabilité.

Africa50 prend généralement des participations minoritaires dans des projets ou des plateformes et joue un rôle actif aux côtés du promoteur principal (à l’exception des investissements provenant de promoteurs de substitution). Elle s’associe à d’autres développeurs pour compléter la proposition de valeur lorsque cela est bénéfique.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here