Loïc Lawson explique comment le gouvernement peut mettre la presse à profit pour la réussite du PND

21
Loïc Lawson explique comment le gouvernement peut mettre la presse à profit pour la réussite du PND

Le président de l’Union internationale la presse francophone (UPF-Togo), Loïc Lawson participe à une mission au Centre africain de veille et d’intelligence économique (CAVIE) à Lomé.

Cette mission conduite par Guy Gweth (président du centre) entend pousser les réflexions sur comment contribuer de manière ‘concrète’ et ‘mesurable’ à booster et à sécuriser le Plan national de développement (PND).

Abordant la question, le président de l’UPF-Togo mise sur ‘l’information stratégique et son utilisation’. « Il faut associer les journalistes, leur donner l’accès à l’information stratégique, mais aussi les moyens et ils seront toujours là pour apporter leur contribution quand et où il faut pour faire de ce petit pays d’Afrique de l’ouest, un pays ‘stratège’ et ‘brillant’ comme l’or de l’humanité », a-t-il proposé.

A l’en croire, l’information est une matière première comme l’or, ce précieux métal. « Elle a donc besoin d’être déterré, nettoyé, poli et traité pour briller et rapporter gros. Les journalistes sont un des maillons essentiels dans la promotion d’un pays, de sa culture, de son développement à travers le traitement qu’ils font ou ne font pas de l’information », a relevé Loïc Lawson.

A cet effet, le journaliste encourage donc le gouvernement togolais à porter la « contribution » et non « l’aide à la presse » de 100 à 500 millions voire 1 milliard de francs CFA. Il a précisé qu’on devrait ajouter ce point au PND si ce n’est déjà fait et de voir l’impact positif que cela constituerait.

« Il faut construire l’outil et la communication d’Influence du Togo à travers le PND. Cela suppose que les journalistes soient bien outillés et impliqués dans la maîtrise du PND mais surtout dans la communication autour du plan afin non seulement de prendre en compte leurs apports mais surtout leur permettre d’élaborer les éléments de promotions et d’explication », a souligné le président de l’UPF-Togo.

L’Influence, a-t-il poursuivi, est la fondation phare d’une stratégie d’intelligence économique. « Ce n’est pas pour rien que quand on dit voiture fiable et de qualité, tout le monde pense à l’Allemagne et à ses Audi et Mercedes ; quand on parle de meilleurs vins, la France se pointe avec ses Pomerol ou même les Grands Crus de François de Rugy. Que dire de la petite Suisse capitale mondiale de la montre et même de la banque et de la encore plus petite Singapour qui abrite l’un des plus grand port et aéroport du monde avec seulement 4 millions d’habitant ? », a-t-il fait remarqué.

Débutée le 21 août dernier, cette rencontre initiée par le Centre africain de veille et d’intelligence économique (CAVIE) prendra fin le 25 août prochain.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here