Littérature/Serge Azialé : ‘Au Togo le métier de l’écrivain ne nourrit pas son homme’

Aujourd’hui, avec le développement technologique, le monde littéraire vrille. Et les écrivains togolais ne sont pas épargnés. Dans une interview accordée à nos confrères de « Afrique Actualité », le journaliste et écrivain togolais, Serge Azialé, révèle les difficultés du métier de l’écrivain au Togo.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, l’écrivain togolais ne vit pas de sa plume. Et selon Serge Azialé, ce sont les écrivains, eux-mêmes, qui subventionnent la publication de leurs œuvres.

« L’argent est le nerf de la guerre. Et ce n’est pas l’écrivain togolais qui démentira cela. Lui qui est contraint à assurer le quotidien tout en prenant sur lui de concrétiser ses projets littéraires. Lui qui souvent doit prendre en charge une partie ou la totalité de la publication de ses ouvres et leur promotion. D’autant plus que les maisons d’édition, malgré leur bonne volonté, n’ont pas de gros moyens », a-t-il fait remarqquer.

Et d’ajouter : « Cela ajouté à la non-détaxation des intrants, faute de l’application de l’accord de Florence et du protocole de Nairobi, puis à l’étroitesse du marché, sous nos cieux, limite le tirage et la diffusion. Or, une œuvre, même de qualité, ne peut être un véritable best-seller si elle ne bénéficie pas d’un gros tirage, d’une large diffusion et d’une promotion digne de ce nom ».

Pour le Directeur de la Rédaction de « Pipo Magazine », la littérature togolaise regorge d’œuvres capables de bien se comporter hors de nos frontières. » Mais, poursuit-il, sans mécène, ni à-valoir conséquents, ni droits d’auteurs sur des milliers d’exemplaires vendus, voire des millions, il est impossible à tout écrivain de vivre décemment de sa plume ».

En tout cas, malgré ces difficultés, Serge Azialé ne compte pas renoncer à sa vocation d’écrivain. Actuellement journaliste à Pipo Magazine, il profite de sa carrière pour partager les fruits de ses réflexions poétiques avec les lecteurs en publiant chaque semaine, des poèmes dominés par les acrostiches dans lequel il s’illustre le plus.

Serge Azialé est l’auteur d’un récit « Rose et Eros » (Editions Awoudy, 2010) et d’un recueil de poèmes « Le Livre de l’année ou Le Secret du Bonheur », (Editions Awoudy, 2010).

icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.