Literie : De doux rêves grâce aux matelas confortables

Tout le monde se sent très bien dans un lit confortable, surtout après une journée de travail stressante. C’est pourquoi de nombreuses personnes ne lésinent pas sur le choix de la literie, notamment le matelas qui, pour la plupart du temps, doit inviter à un sommeil doux, sensuel et rempli de beaux rêves. Aujourd’hui au Togo, et partout ailleurs en Afrique, les gens veillent à se donner ce plaisir. Ce qui n’est pas le cas il y a quelques années.

Il y avait à Lomé ce matelas qu’on appelait « Kokou et fils ». Il est fait d’herbes séchées qu’on entasse dans une sorte de tissus appelés sac de jute, communément utilisés pour le conditionnement du maïs. « Avant au village, si tu avais ce type de matelas dans ta chambre, c’est que tu es un fortuné. Les filles du village voudront défiler chez toi et faire l’expérience de ton lit », se souvient André, aujourd’hui cadre dans l’administration.

Ce type de matelas a fait son temps, même dans la capitale togolaise. Puisque c’était au bord de la lagune de Bè (Lomé) que la plupart des fabricants de ce matelas venaient chercher leurs matières premières (des herbes). Mais avec le temps et la recherche du goût raffiné, les gens ont abandonné ces « Kokou et fils » pour entrer dans la modernité avec une pléiade de matelas confortables que des sociétés proposent sur le marché.

Ces matelas sont proposés selon la qualité des matières avec lesquelles ils ont été fabriqués. Certaines personnes, compte tenu de leur état de santé, se voient recommander des types de matelas qu’on trouve rarement sur le marché. « Moi par exemple, il me faut un matelas dur, genre médical à cause des courbatures que je sens à chaque fois. J’ai fait plusieurs consultations, et finalement, c’est ce que mon médecin m’a conseillé. Je pense que je me sens relativement mieux maintenant », a ajouté André.

A Lomé, il y en a même qui n’ont plus besoin de lit pour les matelas. Il est posé à même le sol. « Je l’aime comme ça. On a la fraîcheur qui sort de la terre », indique Solim pour qui le type de matelas sur lequel on dort détermine le rêve qu’on peut avoir. Une affirmation qu’il a faite avec ironie.

Dans tous les cas, il n’est pas question aujourd’hui de se priver de ce confort que de nombreuses personnes recherchent. Même pour les enfants, des parents n’aiment plus leur dresser tout simplement une natte la nuit. Il y a de petits matelas adaptés à tout type d’âge, comme on peut le voir à matelas pour enfants avec une diversité proposée à la clientèle.

Les couches de mousse, l’épaisseur, l’agilité du matelas sont des détails qui attirent la curiosité de nombreux inconditionnels de la literie. « Je suis très méticuleux, même avec les matelas sur lesquels dorment mes enfants. Un mauvais matelas risque de déformer votre corps. C’est pourquoi il faut trouver une bonne maison de vente de matelas à qui s’adresser en cas de besoin. C’est ce que j’ai toujours fait avec ma famille », a souligné André.

Dans tous les cas, de nos jours, personne n’aimerait dormir et se réveiller avec des courbatures. C’est presque un réflexe d’avoir un bon matelas pour s’offrir des nuits de rêve. Il est fréquent aujourd’hui de voir des gens mettre des matelas médicaux dans leur lieu de travail, surtout pour se détendre à l’heure de la sieste. C’est vrai que cette culture n’est pas très répandue en Afrique. Mais s’offrir un matelas confortable est ancré dans les habitudes.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.