Libération de Satchivi : Le grand regret de ses avocats

62
Libération de Satchivi : Le grand regret de ses avocats

Dans un message rendu public hier sur les réseaux sociaux, le conseil des avocats de Foly Satchivi a réagi par rapport à la grâce présidentielle accordée à son client.

Le conseil des avocats composé de Me Célestin AGBOGAN, Me Claude AMEGAN, Me Raphaël KPANDE-ADZARE a tout simplement dénoncé l’appareil judiciaire du pays. Pour ces avocats, les magistrats qui ont connu du dossier de Foly Satchivi ont montré une fois encore qu’ils sont des instruments, des marionnettes du régime RTP-UNIR.

« Nous prenons acte de cette grâce présidentielle accordée à notre client. Mais nous avons juste honte de notre justice, de tous les magistrats qui ont connu de cette affaire. Ils ont montré une fois encore qu’ils sont des instruments, des marionnettes, des magistrats-carriéristes aux mains du pouvoir. La justice constitue un frein majeur à l’instauration de la démocratie, de l’Etat de droit et au respect des droits de l’homme et des libertés publiques dans notre pays le Togo », lit-on dans le message des avocats de Foly Satchivi.

Selon Me Célestin AGBOGAN et ses collègues, cette grâce présidentielle montre à suffisance que c’est le chef de l’Etat en personne qui pilotait le dossier de Foly Satchivi.

« Loin d’être une mesure de grâce présidentielle, cette décision est l’illustration par excellence que le président de la République lui-même pilotait ce dossier et que l’institution judiciaire au Togo, pour l’heure, n’existe que de nom », poursuit le message.

Pour ces avocats, le paradoxe togolais c’est qu’on accorde la grâce présidentielle à un innocent, et on laisse les vrais criminels et les pilleurs de la République en liberté.

Godfrey Akpa

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here