Libération de Papson Moutité : Gerry Taama y voit un problème d’éthique

Le parlementaire Gerry Taama n’est visiblement pas d’accord avec la libération provisoire de l’artiste togolais de la chanson, Papson Moutité. Le chantre a recouvert depuis jeudi la liberté, nonobstant toutes les charges qui sont retenues contre lui. L’acteur politique y voit un problème d’éthique.

Pour le président du Nouvel Engagement Togolais (NET), « l’intéressé a payé une énorme caution pour retrouver la liberté en attente de son procès, ou alors de nouvelles informations tendent à requalifier l’affaire. Il faut qu’on sache », a-t-il indiqué.

Parmi les chefs d’accusations contre l’artiste, on note le viol. Un crime que Gerry Taama considère comme « l’assassinat ou l’enlèvement ». Par conséquent, cette libération « me pose un problème éthique », a-t-il déclaré.

Intervenant sur la question, Papson Moutité a confié qu’il a été libéré pour des raisons de santé. « Si je suis libéré, ce n’est pas parce que quelqu’un a voulu que je sois dehors. La santé d’un détenu, d’un coupable ou d’un prétendu accusé est importante aussi. J’ai un certificat médical qui m’a permis de sortir », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter : « Je suis très malade. D’ailleurs, j’étais malade avant que cette histoire ne commence. Le ministère de la Santé, compte tenu de mes raisons de santé, a décidé de me permettre d’aller me soigner. Ils estiment que je dois être en bonne santé pour répondre et faire face à ce que les plaignants disent ».

Malgré les multiples accusations retenues contre lui, Papson clame toujours son innocence. « Je ne sais pas ce qui me manque pour violer une personne ou faire de la pornographie. Je ne peux pas aujourd’hui dire plus que ça. Tout ce que je sais, c’est que je peux faire des erreurs, des bêtises mais aller jusqu’à violer une personne, ça, je ne peux jamais le faire », a-t-il signifié.

N. K

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.