L’harmattan s’abat sur les côtes togolaises, voici les précautions à prendre


Depuis quelques jours au Togo, l’on peut ressentir le début de l’harmattan, considéré en Afrique comme un vent spécial aux conséquences climatiques dangereuses pour l’homme et pour sa santé.

Souvent chargé de poussières et de sables en particules très fines et remarquables, l’harmattan modifie et obscurci l’atmosphère. Ce vent sec difficile à respirer facilite la fragilisation des muqueuses par les particules en suspension, fragilise les voies respiratoires et augmente les risques d’infections.

Cet alizé est à cet effet pressentis par les spécialistes de la météorologie et de l’environnement comme sources de nombreuses maladies respiratoires et à l’augmentation des accidents de circulations très récurrentes.

Les hôpitaux signalent aussi un nombre plus important d’hospitalisations, pour des motifs divers notamment méningites, migraines poussées, hypertension artérielle, bronchites, troubles psychiques, décompensation psychiatrique, etc.

Il augmente également les risques d’incendie à cause de la sécheresse que cela engendre.

D’énormes dispositifs sont conseillés pendant cette période notamment le port de cache-nez, des pullovers pour les sorties et des lunettes pour garantir la protection des yeux. Le renforcement de la protection des enfants est recommandé pour leurs éviter des infections pouvant entraines des maladies. L’harmattan demeure cet alizé aux conséquences multiples pour l’homme.


Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.