Les villes ne sont pas des dépotoirs

50

Les incivilités doivent cesser. Un arrêté interministériel pris mercredi précise les amendes auxquelles s’exposent les contrevenants pour 24 cas précis concernant des menaces pour l’hygiène et la santé.

On peut citer le rejet des eaux usées sur la voie publique, l’élevage de porc en milieu urbain, l’absence de traitement des eaux de piscine, l’enterrement de cadavre sans autorisation légale, la vente de denrées alimentaires dans un lieu insalubre, les nuisances sonores (voitures, motos, musique …), rejet des déchets médicaux sur la voie publique …

Autant de situations qui sont se produisent tous les jours.

Les amendes peuvent aller de 5.000 à un million de Fcfa.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here