Les soutiens de Habia s’enchaînent devant l’ambassade du Ghana

122


Le président du parti Les Démocrates, Nicodème Habia a entamé depuis mercredi dernier, une grève de la faim devant l’ambassade du Ghana au Togo. Il s’agit pour ce dernier de protester contre l’entêtement du régime de Faure Gnassingbé à libérer les prisonniers politiques et ceux de la société civile. Il s’agit également pour M. Habia d’exiger la mise en œuvre des recommandations contenues dans la feuille de route de la CEDEAO pour une sortie pacifique et durable de la crise politique au Togo.

« Je suis ici pour la grève de la faim, pour réclamer la libération des prisonniers politiques et ceux de la société civile et aussi pour le respect de la feuille de route de la CEDEAO. C’est une feuille de route qui doit être discutée entre l’opposition et le parti au pouvoir. Jusqu’à présent, rien n’est fait. Tout ce que nous constatons, c’est l’organisation unilatérale des élections par le pouvoir en place », a confié Nicodème Habia à nos confrères de RFI.

Depuis mercredi dernier, des soutiens ne cessent de se manifester à l’endroit de cet homme politique et activiste. Après Nathaniel Olympio, président du Parti des Togolais (membre de la Coalition des 14), d’autres leaders de ce regroupement de partis de l’opposition et de la société civile défilent devant l’ambassade du Ghana pour apporter leur soutien à celui qui se prive de nourriture pour défendre la cause des Togolais.

« Nicodème Habia se met en grève de la faim. Je pense que c’est symbolique. C’est aussi un acte pour marquer son engagement, pour attirer l’attention sur ce qui se passe. Il a choisi l’ambassade du Ghana, c’est symbolique. Parce que l’Ambassade du Ghana, c’est l’Ambassade de l’un des Facilitateurs. C’est un acte de désarrois, il exprime le désarroi du peuple togolais. Il faut le soutenir », a déclaré mercredi dernier Nathaniel Olympio.

Jeudi dernier, Nicodème Habia a reçu la visite des membres du Mouvement NUBUEKE et des autres leaders de la Coalition des 14 partis de l’opposition, notamment Me Paul Dodji Apevon des FDR, Me Isabelle Ameganvi de l’ANC et Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson de la CDPA.

Ces derniers sont allés témoigner leur solidarité au président du parti Les Démocrates. Il faut noter qu’il y a quelques jours, M. Habia a fait le même geste devant l’ambassade des Etats-Unis à Lomé, pour les mêmes raisons.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here