Les risques liés aux relations amoureuses sur les réseaux sociaux

267
Les risques liés aux relations amoureuses sur les réseaux sociaux

Autrefois, pour obtenir l’accord d’une femme ou tout simplement la draguer, c’était la croix et la bannière. Il faut utiliser des astuces, écrire de longues lettres ou envoyer plusieurs émissaires. Mais aujourd’hui, les réseaux sociaux ont, semble-t-il, « démocratiser » la drague et ses techniques.

Généralement désigné comme l’ensemble des sites internet permettant de consulter un réseau d’amis ou de connaissances professionnelles et fournissant à leurs membres des outils et d’interfaces, d’interaction de présentation et de communication, les réseaux sociaux facilitent tout, même en matière relation sentimentale.

Plus besoin d’aller croiser la bien-aimée au retour de l’école, à l’église, au champ ou d’autres endroits qui se prêtent à la chose. Il suffit qu’elle possède un smartphone puis le tour est joué.

Si la drague à la vieille époque se faisait purement et simplement par contact physique, facebook, snapchat, twitter, whatsApp… lui ont donné un caractère virtuel, rendant la conquête féminine plus facile voire déconcertante.

Ablavi, couturière, est devenue accroc de whatApp. Elle ne fait rien sans ce réseau social. « J’ai connu mon gars à travers whatApp. Nous étions ensemble dans un groupe. Le jour il a vu mon profil, il a flashé sur moi. Le désir est devenu réciproque parce que la communication, au fur et à mesure, devenait intense et vire parfois vers l’érotisme », se rappelle-t-elle. La suite, elle refuse d’en dire plus.

Un autre utilisateur, du nom d’Evra, ajoute : « Les réseaux sociaux, on s’en sert tous pour le pire parfois, mais également et surtout pour le meilleur et si on en profitait pour draguer ».

Moins coûteux, utilisés et très appréciés des jeunes, ils sont surtout un moyen pour draguer en toute tranquillité. Plus de distance à parcourir ni de fleurs à offrir (puisqu’il y en a des virtuels sur ces réseaux) pour conquérir un cœur, renchérit celui qui ne cache pas qu’il est collectionneur de belles créatures. Assis à côté d’une femme, cette dernière refuse d’incliner son identité, tout reconnaissant qu’elle utilise plus facebook que les autres réseaux, se montre un peu réservée.

Mais il faut reconnaître que cette pratique n’est pas sans risque. Il est bien vrai et possible de trouver son âme sœur sur les réseaux sociaux. Mais cela comporte des risques ? La plupart de ces relations amoureuses ne dure que le temps d’une virée dans un restaurant ou dans une crèmerie, ou encore au cinéma.

Essé, femme au foyer, quant à elle, accorde plus d’importance à un tête-tête qu’autre canal. Christian, infographe, est du même avis. « Je préfère draguer directement car sur les réseaux sociaux il n’y a que de l’attirance suivie de mensonges », a-t-il lâché.

Aussi, avec cette vie pleine de malhonnêtes et d’escrocs, faire confiance à quelqu’un sur les réseaux sociaux pourrait être le résultat d’une lamentable déception. « Si les personnes que nous rencontrons physiquement sont loin d’être sérieuses, est-ce que c’est sur les réseaux sociaux qu’elles le seront », s’interroge Essé.

Une chose est certaine. Les relations sentimentales pourront marcher ou pas du tout. Tout dépend de la personne avec laquelle on échange. Il faut noter également qu’il y en a qui ont fini au mariage et de beaux couples se sont formés à partir des réseaux sociaux.

Chaque être, pour conquérir un cœur, dispose de ses propres moyens. D’aucuns préfèrent aller droit au but, et donc face à face. D’autres aiment viser leurs cibles de loin, via les réseaux sociaux. Aux uns et aux unes d’être vigilants.

Agathe Kunyeke (stagiaire)

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here