Les propriétaires de bars réclament une libre concurrence à la Brasserie de Lomé

73

Le Syndicat national des tenanciers des bars et restaurants du Togo (SYNATERTO) n’est pas content de la politique de zonage appliquée par leur principal fournisseur qu’est la Brasserie BB de Lomé.

Les membres de cette organisation syndicale réclament la latitude de fixer leurs propres prix de vente sur le marché en fonction de la concurrence. Devant les médias, ils l’ont martelé.

« Il n’y aura plus de concurrence au niveau des dépôts, ni sous-dépôts, ni au niveau des bars, avec cette politique de zonage. Ce qui fait qu’on appliquera presque les mêmes prix. Or cette loi interdit cette répartition des marchés et de sources d’approvisionnement. Si vous êtes nombreux à aller sur différents sites d’approvisionnement, je pense qu’il n’y aura pas de concurrence », dénoncent-ils.

Selon le secrétaire général du Syndicat national des tenanciers des bars et restaurants du Togo, Kossi Ségbéaya Agbéko, la politique de zonage qu’applique la Brasserie triche les tenanciers de bars et restaurants. La société de fabrication de boissons, ajoute-t-il, « contourne la loi 97/011 portant organisation de la concurrence au Togo pour parvenir à ses fins ».

En réalité, le SYNATERTO exige que le zonage soit supprimé pur et simplement. « Il faut que la Brasserie nous laisse en paix et que nos prix soient déterminés par la concurrence sur le marché », insiste Kossi Ségbéaya Agbéko.

Ce dernier est convaincu que leur secteur est pourvoyeur de beaucoup d’emplois. On compte à Lomé et dans ses environs au moins 15.000 bars, à en croire les chiffres officiels.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here