Les populations font du parc de la Kéran leurs demeures

128

Des champs à perte de vue, des constructions, c’est le spectacle qu’offre le parc de la Kéran censé abrité les animaux. Les populations environnantes ont pris d’assaut le domaine de l’Etat. D’autres encore se sont autoproclamés propriétaires fonciers et revendent des parcelles aux demandeurs.

Tout ce chienlit n’est pas du gout des préfets de l’Oti et de la Kéran qui comptent les faire entendre raison. Ils y étaient pour prendre langue avec eux et leur demander de libérer les lieux qui appartiennent à l’Etat.

Selon les informations, cet envahissement remonte aux années 90 où soufflait le vent de la démocratie. Mais la situation s’est enlisée avec les évènements de Mango en 2016. Les populations veulent-elles reprendre leurs terres devenus propriétés de l’Etat ? Le pouvoir central ne le leur permettra pas visiblement.

Pour ce faire, ils ont été sommés de libérer les lieux. Le préfet de la Kéran et de l’Oti ont par cette stratégie, expliqué aux populations qu’une réserve demeure une réserve et ne doit en aucun cas être pris d’assaut par les populations.

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here