Les OSC pour un procès en appel dans l’affaire des étudiants de la LTDE.

215

Le réseau gouvernement-université de Lomé, réfractaire à tout rassemblement et/ou toute revendication de la part de la jeunesse universitaire a poussé l’outrecuidance jusqu’à la détention abusive, la torture, l’emprisonnement des responsables de la Ligues Togolaise des Droits des Etudiant. La société civile qui a suivi de près le dossier, estime que la condamnation des étudiants sans «raison valable» ne devrait pas être la fin « puisque un jugement de deux poids deux mesures ne saurait être rendu au nom du peuple togolais ». Lire la déclaration des OSC!

Réaction a titre observatoire des OSC relative aux procès en deux temps des jeunes étudiants libérés de la prison civile de Lomé

Les Organisations de la Société Civile (OSC) remercient chaleureusement tout le collège d’avocats spontanément constitué pour voler au secours de la veuve et de l’orphelin, les associations estudiantines et toute la population togolaise qui, malgré l’hostilité des forces de sécurité, ont soutenu les loyaux étudiants en inhalant la toxicité des gaz lacrymogènes dont celles-ci avaient fait usage lors de ce second procès.

Après avoir suivi avec grand intérêt ces procès liés aux manifestations des 14, 15 et 16 juin 2017 sur le campus universitaire de Lomé, nous sommes arrivés à des remarques suivantes :

1 – L’acquittement des 7 étudiants composant la première vague prouve à suffisance qu’il n’existe en réalité aucune raison valable d’arrêter et de faire subir des atrocités gratuites à des jeunes innocents qui ne réclament que de meilleures conditions de vie et d’études ;

2 -La condamnation des deux autres étudiants à 12 mois d’emprisonnement avec sursis nous paraît grotesque et résulte d’une volonté manifeste de nuisance à la vie de malheureux étudiants dont le seul tort est de vouloir rendre compétitif notre Campus universitaire par rapport à ceux des pays voisins.

Par conséquent, un jugement en appel nous semble opportun pour élargir totalement ces jeunes car un jugement de deux poids deux mesures ne saurait être rendu au nom du peuple togolais.

Nous recommandons aux autorités de toujours privilégier le dialogue au lieu de recourir à des méthodes fortes dans le rétablissement de l’ordre.

Fait à Lomé le 27 Juin 2017

Les OSC signataires
1- SP-BT
2-REJADD -TOGO
3- Action Sud
4-CRAPH
5-Novation Internationale
6-Mouvement Patriotes Togolais
7-MED
8-Ton de la Jeunesse Patriotique
9- MDE
10-CGLTE
11-AJAAH
12- Mouvement Nouveau Citoyen

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here