Les ministres de l’Industrie de l’OAPI sont réunis à Lomé

Les ministres de l’Industrie de l'OAPI sont réunis à Lomé

(Togo Officiel) – Comme annoncé il y a quelques jours, les ministres de l’industrie des 17 pays membres de l’Organisation africaine de la Propriété intellectuelle (OAPI) se réunissent à Lomé, ce mardi 08 décembre 2020, dans le cadre de la 60è session ordinaire du conseil d’administration de cette organisation à vocation panafricaine.

La rencontre, qui se tient à l’hôtel 2 Février, est présidée par Kodjo Adedze, ministre togolais en charge du commerce et de l’industrie, actuel Président du Conseil d’administration de l’OAPI, et hôte de l’évènement.

37920 oapi in 1

Rencontre à portée africaine…et au-delà

Outre les officiels africains et dirigeants de l’Organisation, actuellement sous la direction Denis L. Bohoussou, la cérémonie d’ouverture a été marquée par l’intervention d’officiels d’organisations-soeurs, dont des représentations européenne (Office Européen des Brevets, Office Eurasien des Brevets), française, chinoise (China National Intellectual Property Administration -CNIPA), marocaine (Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale), ou encore japonaise et singapourienne.

Côté togolais, l’ouverture des travaux a vu la participation de nombreux officiels et membres du gouvernement togolais, dont les ministres Mazamesso (inclusion financière), Atcha Dedji Affoh (transports) ou Ayewouadan Akodah (communication).

Un agenda chargé

Pour cette session, les travaux prévoient notamment des discussions sur plusieurs questions techniques d’intérêt pour les usagers, dont la mise en place d’un mécanisme de financement de l’invention et de l’innovation, l’aménagement du règlement portant organisation et fonctionnement de la Commission supérieure de recours, l’instance juridictionnelle de l’OAPI, ou du Règlement d’application de l’Accord de Bangui révisé, avec l’entrée en vigueur de certaines de ses annexes en novembre 2020.

Notons aussi que 3 pays vont déposer leurs instruments de ratification auprès de l’organisation: la Guinée Bissau, le Tchad et le Togo.

« Nos Etats restent déterminés à soutenir les inventeurs et créateurs des œuvres de l’esprit, et à les accompagner dans leurs efforts pour promouvoir un développement durable et un progrès équitable.», assure le ministre Adedze, dans son allocution d’ouverture des travaux ; soulignant notamment des terrains comme la lutte contre la contrefaçon et le piratage, ainsi que la protection des intérêt nationaux et régionaux, en matière de propriété intellectuelle et de valorisation de la créativité, en particulier dans le domaine de l’industrie.

Ainsi, « c’est peu dire que la propriété intellectuelle tient une place de choix dans notre Plan national de développement 2018-2022 et notre Vision stratégique 2021-2025, sous le leadership éclairé de SEM Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la République ».

« Ce vaste chantier politique ne peut se concrétiser sans la valorisation des résultats de la Recherche, plus exactement l’utilisation stratégique de la propriété intellectuelle, l’amélioration continue du climat des affaires, et la mise en œuvre du nouveau code des investissements. »

Pour rappel, quelques jours avant cette réunion du Conseil d’administration, plus grande instance de l’Organisation, le parlement togolais avait donné son feu vert pour que le pays ratifie de l’accord de Bangui, qui régit la propriété intellectuelle au sein des 17 Etats membres de l’OAPI.

37920 oapi in 2

37920 oapi in 3

37920 oapi in 4

37920 oapi in 5

37920 oapi in 6

37920 oapi in 7 copy

Lire aussi:

La propriété intellectuelle sera désormais mieux protégée au Togo

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.