Les manifestations de rue reprennent les 13, 14, 15 et 17 mars prochains

Les mouvements de contestation du régime de Faure Gnassingbé vont reprendre la semaine prochaine. La Coalition des 14, dépassée par les subterfuges du pouvoir qui continue le processus électoral et maintient les trois villes en état de siège, a décidé de se désengager. Elle sort de sa réserve de manifester et appelle les Togolais à la manifestation.

« Il s’agira des manifestations gigantesques pour dire au régime que ça suffit et ces manifestations auront lieu les mardi, mercredi, jeudi et samedi prochain », a indiqué Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14, ce matin sur une radio de la place.

Les responsables de cette Coalition protestent contre la poursuite du processus électoral. Une protestation que d’ailleurs le facilitateur a trouvée légitime. Mais le régime, sans se sourciller, continue le processus en nommant les présidents des Commission électorale locales indépendantes (CELI).

« Ce problème, nous l’avons soulevé au dialogue et le facilitateur nous a compris et il a pris son temps pour expliquer aux membres du gouvernement qu’il était nécessaire d’arrêter le processus qui est en cours », a ajouté la Secrétaire Générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA).

La réponse à cette attitude du régime sera les 4 jours de manifestation. « Nous avons pris acte de ces nominations qui ont été faites et nous prendrons en conséquence les dispositions qu’il faut pour manifester notre mécontentements pour dire que nous n’accepterons plus cette fois, une logique de fait accompli », a souligné Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson.

Source : www.icilome.com